Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Actualité à la Une

L'«affaire des sous-marins» torpille l'entourage de Nétanyahou

logo de Le FigaroLe Figaro 09.11.2018 Thierry Oberlé

David Shimron, avocat et confident du premier ministre israélien, est mis en cause dans un dossier de corruption et de trafic d'influence lié à la vente de bâtiments navals allemands à l'État hébreu.

figarofr: Benyamin Nétanyahou à son bureau, le 28 octobre. © ODED BALILTY/AFP Benyamin Nétanyahou à son bureau, le 28 octobre.

Correspondant à Jérusalem

Un parfum de corruption flotte autour de Benyamin Nétanyahou et de son entourage. Sous le coup de plusieurs enquêtes policières, le premier ministre est pris dans des remous politiques après la mise en cause de son avocat, cousin et confident David Shimron dans une affaire de pots-de-vin liée à l'achat par Israël de bâtiments militaires navals allemands.

Le scandale dit des sous-marins concerne un dossier de corruption et de trafic d'influence présumés entourant un accord de 2 milliards de dollars pour l'achat de sous-marins et de bateaux au géant industriel allemand ThyssenKrupp. Les enquêteurs se concentrent sur la façon dont des commissions gargantuesques ont été versées en s'appuyant sur les confidences de Michael Ganor, le négociateur de la vente qui a conclu un accord de plaider coupable avec la justice. Ils ont recommandé au procureur l'inculpation de six personnalités civiles et militaires de haut rang impliquées dans le dossier.

Pour la presse israélienne, qui évoque «l'un des cas de corruption les plus graves et les plus préoccupants de l'histoire d'Israël», un réseau d'influence avait pris le contrôle d'une partie de l'approvisionnement militaire israélien. La liste des suspects comprend l'ancien commandant de la marine israélienne, un général, deux généraux de brigade réservistes, dont l'un était sur le point de présider le Conseil de sécurité nationale lorsque l'affaire des sous-marins a éclaté, un ancien chef de cabinet du ministre des Finances qui est devenu ensuite le chef de cabinet du premier ministre et l'homme clé de l'affaire, l'avocat David Shimron, l'ami du chef du gouvernement. Ce dernier affirme, comme d'ailleurs les autres suspects, qu'il n'a commis «aucune infraction» et qu'il se considère comme «innocent». L'Allemagne, qui a fait jouer une clause suspensive sur la livraison des sous-marins, n'a pas indiqué si le contrat sera honoré.

«Commission de succès» et ouverture de portes»

David Shimron est soupçonné d'avoir été l'agent de liaison de Michael Ganor afin de permettre l'accord entre Israël et le constructeur allemand ThyssenKrupp. Il aurait, selon les enquêteurs, fait «manifestement usage de son statut et de sa relation avec le premier ministre dans ses rapports avec le gouvernement et les fonctionnaires, y compris les conseillers juridiques du ministère de la Défense et du ministère de l'Économie». En échange de ses activités, il aurait perçu une «commission de succès» d'un montant de 270.000 shekels (65.000 euros), selon la déclaration de la police. Des paiements récompensant l'«ouverture de portes». L'amiral Eliezer Marom, l'ex-commandant de la marine israélienne, aurait touché quelque 600.000 shekels (120.000 euros).

Le premier ministre Benyamin Nétanyahou n'a pas été inquiété mais a été interrogé à titre de témoin. Son parti, le Likoud, estime aujourd'hui que les espoirs de l'opposition de le lier à l'affaire se sont effondrés «face à la réalité».

Reste que le chef du gouvernement est visé par plusieurs investigations pour corruption présumée en qualité de suspect ou de témoin.

La police a recommandé en février sa mise en examen dans une enquête sur des cadeaux qu'il aurait reçu de riches célébrités et sur un accord secret qu'il aurait tenté de conclure avec le patron d'un quotidien populaire pour une couverture favorable. Le procureur général n'a toujours pas tranché.



AUSSI SUR MSN : "Netanyahou, le lobbyiste-en-chef de Trump"


Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info: le figaro.fr

image beaconimage beaconimage beacon