Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L’étrange mort de Natalie, 19 ans : elle aurait engagé un homme pour la tuer

logo de Paris Match Paris Match 14.02.2018 Paris Match

Début janvier, une jeune femme de 19 ans a été retrouvée morte dans le Colorado. Alors qu’un suspect a été arrêté la semaine dernière, ce dernier affirme avoir été engagé par la victime qui voulait mourir.

L’étrange mort de Natalie, 19 ans : elle aurait engagé un homme pour la tuer © GoFundMe/DR L’étrange mort de Natalie, 19 ans : elle aurait engagé un homme pour la tuer

C’est une étrange affaire sur laquelle travaillent les enquêteurs du comté d’Adams, dans le Colorado. Début janvier, le corps d’une jeune femme de 19 ans a été retrouvé dans une zone boisée de Denver. Dans un premier temps, ses proches ont cru qu’elle avait été tuée par un homme contre qui elle avait obtenu une ordonnance de restriction parce qu’il la harcelait. Mais ce dernier, qui a été arrêté, a toujours nié les faits.

Finalement, la semaine dernière, un autre suspect, Joseph Lopez, 22 ans, a été interpellé et inculpé pour meurtre au premier degré, indique ABC. Interrogé par la police, il affirme toutefois avoir simplement répondu à l’appel lancé par Natalie Bollinger sur Craigslist, un site de petites annonces en ligne. Elle aurait écrit : «je veux mettre un contrat sur ma tête». Joseph Lopez aurait alors décidé de lui répondre le 28 décembre. En trois heures, ils auraient échangé plus de 100 messages. À la police, le suspect a expliqué souffrir de dépression et d’idées suicidaires et a raconté comment il avait inventé un personnage lorsqu’il s’adressait à Natalie Bollinger. Un personnage de meurtrier qui lui aurait permis de convaincre la jeune femme de l’engager pour mourir.

Ils ont prié ensemble

Au cours de leur discussion, les deux ont établi la façon dont Natalie souhaitait être tuée. Elle en serait arrivée à la conclusion qu’elle voulait qu’on lui tire dessus très rapidement. D’après le suspect, elle voulait «être à genoux et être exécutée par-derrière pour ne pas voir l’arme». Lorsqu’il lui aurait demandé combien elle comptait le payer, elle lui aurait répondu : «entre des centaines et des milliers de dollars, ça dépend». Parce qu’il n’avait pas de revolver, c’est celui de Natalie Bollinger qui a été utilisé lors du meurtre. Elle lui aurait même proposé de garder l’arme une fois son «travail» effectué.

Joseph Lopez s’est donc rendu chez la jeune femme où il est venu la récupérer pour la conduire sur le lieu où elle voulait mourir. Dans la voiture, les deux ont continué à parler. D’après le suspect, il «faisait tout pour gagner sa confiance afin de pouvoir, au dernier moment, la convaincre que c’était une mauvaise idée». Mais la victime aurait expliqué qu’elle avait besoin de «s’éloigner de son petit ami» tout en refusant de lui faire du mal ou de le quitter. Finalement, Natalie Bollinger, après n’avoir pas trouvé l’endroit parfait pour mourir, aurait décidé de retourner chez elle. Là, parce que Joseph Lopez aurait été incapable de tirer, elle aurait pris l’arme pour se suicider. Une version que le suspect a finalement changé, expliquant avoir prié avec la jeune femme avant d’appuyer sur la gâchette, les yeux fermés. Il serait ensuite parti en attrapant le sac à main et l’arme de la victime. Joseph Lopez a été incarcéré sans possibilité de remise en liberté sous caution. Il n’a pas encore annoncé s’il allait plaider coupable ou non.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Parismatch

image beaconimage beaconimage beacon