Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Actualité à la Une

La maison hantée est trop réaliste, il finit poignardé

logo de 20 minutes 20 minutes il y a 6 jours

Croyant que cela faisait partie de l'attraction, une visiteuse a pris le couteau qu'un employé lui tendait pour poignarder son pote. Il s'agissait en fait d'une véritable arme.

© shutterstock

Avide de sensations fortes et de grand frisson, une bande de potes a décidé de visiter la Nightmare Haunted House, une maison hantée située à Nashville (Tennessee). A fond dans le jeu, les amis ont commencé à déambuler dans les méandres sombres et terrifiants de l'attraction, jusqu'à ce qu'un individu se présente face à eux. Cette créature mince portant un chapeau de paille et un maquillage de squelette s'est approchée d'une des femmes du groupe et lui a demandé si l'un de ses amis «l'emmerdait».

Pour rigoler, l'Américaine a répondu par l'affirmative. C'est là que l'inquiétant individu lui a tendu un poignard, lui lançant: «Ben, tiens, poignarde-le.» Selon le rapport de police, la jeune femme de 29 ans s'est alors emparée de l'arme, pensant avoir affaire à un faux, et a poignardé son pote dans le bras gauche. «En le retirant, elle s'est rendu compte qu'il y avait du sang sur le couteau. Il y avait un trou dans le T-shirt de la victime et du sang coulait de son bras gauche», détaille la police de Nashville.

«Elle m'a poignardé et tout est devenu très noir»

James Jochim, 29 ans, a été emmené à l'hôpital, où ses blessures ont pu être soignées. «Nous venions d'être poursuivis par des tronçonneuses, nous avions tenu d'autres armes, des trucs en tous genres pendant toute la soirée et tout était pour de faux. Et puis elle m'a poignardé et tout est devenu très noir», raconte la victime au «Tennessean». Un des amis de James ayant assisté à la scène a rapporté avoir entendu l'employé dire à un de ses potes qu'il ne savait pas que le couteau était aussi aiguisé.

Dans un communiqué, la compagnie Thirteenth Floor Entertainment Group, qui gère la maison hantée, a déclaré avoir pu identifier le salarié impliqué. Elle a ajouté n'avoir pas (encore) été contactée par les autorités. «Nous allons revoir tout le protocole de sécurité avec notre staff au complet, car la sécurité de tous nos clients est notre priorité», a assuré l'entreprise.

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.



Publicité
Publicité

Plus de 20 minutes

image beaconimage beaconimage beacon