Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les détails glaçants de la mort du petit Gannon

logo de Paris Match Paris Match il y a 3 jours La Rédaction avec AFP

Porté disparu puis retrouvé mort sous un pont en Floride, le petit Gannon a vécu un véritable calvaire.

© DR

Les jours passent et les détails sur la disparition et la mort du petit Gannon Stauch deviennent de plus en plus tragiques. L’enfant de 11 ans n’avait plus été vu depuis le mois de janvier dernier, à Colorado Springs. En début de semaine, les autorités ont annoncé avoir découvert les restes d’un enfant en Floride. L’autopsie doit confirmer qu’il s’agit bien de Gannon mais la police a peu de doutes. Une source citée par CBS4 a même révélé la façon dont l’enfant a perdu la vie. D’après cette personne, Gannon s’est fait tirer dessus mais également poignardé. Il aurait ensuite été placé dans une valise qui a été jetée sous un pont en Floride.

Début mars, la police avait annoncé que l’enfant porté disparu depuis le 27 janvier était présumé mort et que sa belle-mère était la principale suspecte. «Mardi dernier, une équipe de travail du ministère des Transports de la Floride travaillait sur l'autoroute 90, près du pont de la rivière Escambia. Ils ont trouvé un corps et nous ont contactés», a fait savoir à «People» le sergent Rich Aloy, du comté de Santa Rosa. «Nous ne savons pas quand le corps a été placé là-bas», a ajouté Rich Aloy. D’après les premiers éléments de l’enquête, la belle-mère de Gannon pourrait avoir été présente en Floride du 3 au 5 février dernier.

"C'est un fardeau que je porterai avec moi"

Letecia «Tecia» Stauch a été incarcérée en Caroline du Sud. Elle a ensuite été extradée vers le Colorado où elle a été inculpée pour le meurtre d’un enfant de moins de 12 ans par une personne de confiance, abus sur mineur résultant d’une mort, altération d'un corps humain décédé et altération de preuves physiques. Letecia Stauch avait tenté de se défendre mi-février. Elle avait affirmé avoir vu Gannon pour la dernière fois entre 13h15 et 16 heures le jour de la disparition, alors qu’il se rendait au domicile d’un ami à quelques pas de chez eux, à Colorado Springs. «Des commentaires durs, des spéculations, des menaces, de la cyberintimidation, etc ont été publiés sur les réseaux sociaux. C'est difficile lorsque des gens essaient de vous poursuivre sur la route, vous attendent devant votre hôtel, menacent de vous tuer», avait-elle déploré. Elle avait lancé ensuite un appel à Gannon, l’implorant de revenir «parce que papa l’attend pour regarder le nouveau film Sonic qui sort cette semaine».

Le père du petit Gannon a annoncé début mars qu’il allait demander le divorce d’avec sa femme. «La personne qui a commis cet horrible crime est celle à qui j'ai donné plus qu’à quiconque sur cette planète, et c'est un fardeau que je porterai avec moi pendant très longtemps», avait-il écrit dans un communiqué.

-

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Parismatch

image beaconimage beaconimage beacon