Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Actualité à la Une

Des dégâts naturels qui coûtent cher

logo de 20 minutes 20 minutes il y a 3 jours

Après plusieurs événements climatiques cette année, la commune d'Ollon devra débourser près d'un million et demi pour des travaux et des remises en état.

En janvier, un important glissement de terrain avait coupé la route de Verschiez. De nombreux autres glissements, affaissements et dégâts causés par des tempêtes vont gréver le budget de la commune cette année. © Leser-Reporter En janvier, un important glissement de terrain avait coupé la route de Verschiez. De nombreux autres glissements, affaissements et dégâts causés par des tempêtes vont gréver le budget de la commune cette année.

Quelque 850'000 fr. pour dégager du bois arraché par le vent. Plus de 1 million de francs pour des travaux après de multiples glissements de terrain. Encore 150'000 fr. pour remettre en état des routes affaissées après de fortes intempéries. Les imprévus climatiques n'ont pas épargné la commune d'Ollon cette année, à tel point qu'un préavis d'investissement a dû être demandé au Conseil communal, qui votera vendredi à ce sujet.

Région exposée aux risques

«C'est assez aléatoire, explique Patrick Turrian, syndic. Quand Lothar avait frappé la Suisse en 1999, nous avions été moins touchés que les communes alentours. Cette année, c'est l'inverse.» Si Ollon était l'une des premières communes du canton à avoir établi une carte des risques naturels, affirme-t-il, elle est aussi une des plus exposées, comme le montrait une enquête du «Régional» en 2015. La Riviera et le Chablais cumulent en effet l'entier des risques répertoriés: inondation, lave torrentielle, glissement de terrain, chute de pierres, de blocs, effondrement, avalanche.

Au contraire de ses voisines qui comprennent un glacier, la commune d'Ollon n'a pas à se soucier de la fonte du permafrost, rappelle le syndic. Ce sont les pluies qui peuvent représenter un danger, et celles-ci devraient devenir plus intenses avec le dérèglement climatique, mettent en garde les climatologues.

Un investissement pour l'avenir

Si ces dépenses sont importantes et imprévues, elles ne sont pas trop lourdes par rapport au budget total d'Ollon, une des plus grandes communes du canton. Celui-ci s'élève à près de 50 millions de francs. Cet investissement devrait être amorti en une dizaine d'années, et la nécessité d'un tel préavis n'intervient pas beaucoup plus fréquemment.

De plus, les travaux de grande ampleur qui nécessitent ces dépenses sont un investissement pour l'avenir, puisque ces lieux auront pu être sécurisés en vue de nouveaux événements. «Nous surveillons actuellement déjà plusieurs endroits où nous savons qu'un glissement serait possible, poursuit Patrick Turrian. En pompant l'eau contenue dans le sol, on parvient à stabiliser le terrain, et ainsi garder le contrôle sur le glissement.»

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus de 20 minutes

image beaconimage beaconimage beacon