Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Actualité à la Une

Manuel Tornare était le plus dépensier des élus

logo de 20 minutes 20 minutes 08.11.2018
Manuel Tornare a été conseiller administratif de la Ville de Genève de 1999 à 2011. © Keystone Manuel Tornare a été conseiller administratif de la Ville de Genève de 1999 à 2011.

La «RTS» a publié les frais professionnels des conseillers administratifs entre 2007 et 2017.

Le Conseil administratif de la Ville de Genève a compilé les frais professionnels de ses membres depuis dix ans, soit en 2007 et 2017. Il les a transmis au Ministère public mercredi. La «RTS» a obtenu ces chiffres qui concernent les cinq élus en place (Sami Kanaan, Sandrine Salerno, Guillaume Barazzone, Esther Alder et Rémy Pagani) mais aussi Manuel Tornare, Patrice Mugny et Pierre Maudet. Résultat de cet exercice de compilation: c'est le socialiste Manuel Tornare qui a présenté les notes de frais les plus élevées, avec une moyenne de 41'700 francs par an. Interrogé par la chaîne de télévision, il a assuré que tous ces frais étaient justifiés. Il est suivi par Guillaume Barazzone (PDC/38'800 francs) et Sami Kanaan (PS/29'000 fr.).

Analysant ces chiffres poste par poste, la «RTS» observe que c'est Guillaume Barazzone qui présente les coûts de téléphonie mobile les plus élevés (10'700 francs par an de moyenne). Il devance Manuel Tornare (6'600 francs) et Pierre Maudet (PLR/6'400 francs). En matière de taxis, la Verte Esther Alder tient le haut du pavé avec une moyenne de 5'600 francs par année.

Soulignons que ces chiffres indiquent un volume de dépenses, mais ne renseignent en rien quant au caractère abusif, ou pas, de ces dépenses.

Le Conseil administratif de la Ville de Genève est dans la tourmente depuis que la Cour des comptes a publié, la semaine passée, un rapport critiquant très durement la manière dont les élus de l'exécutif géraient leurs frais professionnels. Mercredi, le Ministère public a mené des perquisitions dans les bureaux des élus et a ouvert une procédure pénale contre inconnu, notamment pour des soupçons de gestion déloyale des intérêts publics. (jef)

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus de 20 minutes

image beaconimage beaconimage beacon