En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

.Actualité à la Une

Un gardien viré après l'évasion d'un détenu

logo de 20 minutes 20 minutes 13.09.2017
Bashkim L. s'est évadé de la Prison centrale dans la nuit du 1er au 2 septembre 2017. © APN Bashkim L. s'est évadé de la Prison centrale dans la nuit du 1er au 2 septembre 2017.

Une enquête administrative sur l'organisation de la prison centrale, ses processus et leur contrôle a été ouverte.

Des manquements dans l'application du processus de travail pour le service de nuit ont entraîné un affaiblissement du degré de sécurité qui a contribué à rendre l'évasion possible: ce sont les conclusions des premières analyses et auditions en lien avec l'évasion de Bashkim L. de la prison centrale de Fribourg dans la nuit du 1er au 2 septembre.

A la lumière de ce constat, Maurice Ropraz, directeur de la sécurité et de la justice du Canton, a décidé d'ouvrir une enquête administrative. Celle-ci portera sur l'organisation de l'établissement pénitentiaire, ses processus et leur contrôle, annoncent les autorités dans un communiqué de presse diffusé mercredi.

Parallèlement à ces manquements, une succession de fautes spécifiques émanant de l'une des personnes en charge du service de nuit ce soir-là ont été constatées. En raison de la gravité de ces fautes et de leurs conséquences, la Direction de la sécurité et de la justice indique que la confiance est rompue qu'une procédure de licenciement pour justes motifs est ouverte, avec suspension immédiate de l'activité de la personne impliquée.

Radicalisé en prison

Agé de 35 ans , Bashkim L. a été condamné à la prison à perpétuité en 2016 pour assassinat. Depuis, selon nos informations, il aurait versé dans l'islamisme radical. Pour s'évader, il a d'abord dû venir à bout d'une vitre blindée qui ne peut pas s'ouvrir et de barreaux pour sortir de sa cellule individuelle, apparemment grâce à de l'outillage trop performant pour avoir été trouvé à lintérieur de l'établissement pénitentiaire. Il a ensuite tout simplement noué ses draps pour passer le mur de la prison puis s'évaporer dans la nature.

Le 11 mai 2013, avec un complice, d'un Italien d'origine kosovare de 36 ans à Frasses (FR). Alors que ce dernier rentrait à son domicile avec sa compagne, leurs enfants âgés de 6 mois et 2 ans et ses enfants de 6 et 8 ans d'un premier mariage, les deux tueurs ont surgi et l'ont abattu d'une quinzaine de balles.

Bashkim L. s'était évadé de la Prison centrale dans la nuit du 1er au 2 septembre © 20 minutes Bashkim L. s'était évadé de la Prison centrale dans la nuit du 1er au 2 septembre
Publicité
Publicité

Plus de 20 minutes

image beaconimage beaconimage beacon