Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Actualité à la Une

Un pyromane de deux-roues sévit à Genève

logo de 24 heures 24 heures 13.02.2018 Luca Di Stefano
Un pyromane de deux-roues sévit à Genève © (24 heures) Un pyromane de deux-roues sévit à Genève

Dix scooters et motos ont brûlé, la nuit dernière, à la rue de Carouge. La série se poursuit dans le quartier de Plainpalais. En quelques semaines, 34 véhicules se sont embrasés.

Difficile de ne pas y voir l'acte d'un pyromane. Dans la nuit de lundi à mardi, le feu a été bouté sur le trottoir du 18 rue de Carouge à Genève. D'un côté, le magasin cash converters. De l'autre, dix scooters, vélos et motos partis en fumée. «Cette fois-ci, les véhicules se trouvaient à une certaine distance du bâtiment, il n'y a donc aucun dégât hormis une vitrine fissurée. Personne n'a dû être évacué ou secouru», explique Frédéric Jaques, officier de direction au Service d'incendie et de secours (SIS). La Brigade vols et incendies se charge de l'enquête.

A 2h55 les premiers appels. Six minutes plus tard, deux véhicules sont sur place. «L'embrasement est complet», relève l'officier de direction, rappelant que deux autres feux ont pris durant le week-end. Des scooters encore, dans le même quartier et toujours dans la nuit. L'un à la rue de Carouge 32, l'autre à la rue de Bergalonne, de l'autre côté de la plaine de Plainpalais.

Quand elle est sortie ce matin à 8h pour prendre son Honda PCX tout juste acheté, une jeune habitante du quartier n'a trouvé qu'un espace vide et les stigmates de l'incendie. «Je savais que quelqu'un mettait le feu aux scooters, mais je me disais qu'il était plus en sécurité dans cette grande rue plutôt que dans une ruelle.»

Voilà qui porte le nombre de deux-roues incendiés à 34 en quelques semaines seulement. La série est probablement plus importante encore, puisque le décompte officiel débute le 12 janvier alors que les pompiers signalent d'autres interventions dans le même quartier, pour des incendies similaires, à partir du début de l'année.

Publicité
Publicité

Plus de 24 heures

image beaconimage beaconimage beacon