Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Doses de vaccin en retard, des rendez-vous repoussés

logo de 20 Minutes 20 Minutes 05.03.2021 leo

Genève ne recevra pas 18’000 doses du vaccin Moderna, qui étaient attendues pour lundi, bouleversant certains agendas.

Adrien Bron, directeur de la direction générale de la santé. © Capture d’écran/ge.ch Adrien Bron, directeur de la direction générale de la santé.

Semaine «très compliquée» sur le front de la vaccination pour les autorités sanitaires genevoises, comme l’a indiqué vendredi Nathalie Vernaz-Hegi, pharmacienne cantonale, lors d’un point sur les sept jours écoulés. Mercredi, le Canton a appris que 18’000 doses du vaccin Moderna n’arriveraient pas comme prévu le lundi 8 mars, mais le 20 mars.

En conséquence, la vaccination du personnel de santé va être repoussée, certains agendas des centres de vaccinations vont être revus et des personnes vont recevoir un message pour un nouveau rendez-vous, a expliqué Adrien Bron, directeur de la direction générale de la santé. Les 1146 personnes qui devaient recevoir une première dose, la semaine prochaine, verront leur rendez-vous reporté de deux semaines, les autorités privilégiant les personnes qui doivent se voir administrer la seconde dose.

Deux nouveaux centres

A ce jour, 58’547 personnes ont été vaccinées dans le canton: 39’145 ont reçu une première dose, et 19’402 ont reçu la seconde. Le taux de vaccination chez les 75 ans et plus s’élève à 63% pour l’instant. Le nombre d’inscrits au total a dépassé les 100’000 personnes, preuve pour les autorités de l’attente de la population. Deux nouveaux centres de vaccination vont d’ailleurs ouvrir sur la rive droite: l’un géré par l’Hôpital de la Tour, ouvert dès le 22 mars à la salle communale de Meyrin, et l’autre piloté par l’Association des médecins du canton de Genève et PharmaGenève, «vraisemblablement à Palexpo».

Nathalie Vernaz-Hegi a en outre précisé que les autorités réfléchissaient à des vaccinations de masse, qui, selon les arrivages, pourraient intervenir en mai et en juin. Là, 8000 à 10’000 personnes par jour pourraient être vaccinées, alors qu’actuellement on en vaccine autant en une semaine.

Un décès cette semaine

À propos de la situation épidémiologique, «on est toujours dans une phase de décrue mais extrêmement lente, avec un plateau constaté ces derniers jours, a décrit Adrien Bron. Mais il n’y a pas vraiment de détente sur le front des infections.» Jeudi, 69 nouveaux cas ont été enregistrés, 1061 personnes se trouvaient en quarantaine, 858 étaient en isolement, et 232 personnes étaient hospitalisées, dont 62 avec un Covid aigu.

Parmi elles, 12 se trouvaient en réanimation, dont 7 aux soins intensifs, a détaillé le Dr Simon Regard, cochef de secteur maladies transmissibles du service du médecin cantonal. Un décès cette semaine est à déplorer. Simon Regard a également évoqué le variant B.1.1.7, soit le variant anglais, qui désormais a quasi remplacé la première forme de virus. Si sa transmissibilité est plus élevée, en revanche rien ne dit pour l’instant que ce variant entraîne de formes plus graves de la maladie.

Publicité
Publicité

Plus de 20 Minutes

image beaconimage beaconimage beacon