Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Fusillade: deux policiers parmi les quatre morts

logo de Tribune de Genève Tribune de Genève 10.08.2018

Frédéricton, la capitale du Nouveau-Brunswick dans l'est du Canada, est touchée par une fusillade dont le bilan provisoire est de quatre morts. Un suspect a été arrêté.

Une fusillade en cours à Frédéricton fait 4 morts © (afp) Une fusillade en cours à Frédéricton fait 4 morts

Une fusillade a fait au moins quatre morts vendredi matin dans la ville canadienne de Fredericton, située dans la province du Nouveau-Brunswick (est). Deux policiers font partie des victimes. Un suspect a été arrêté vendredi matin peu après.

Cette fusillade «a fait au moins quatre morts», a indiqué la police sans apporter plus de précisions. Le quartier de Brookside, au centre de la ville de 60'000 habitants, a été bouclé et «l'enquête se poursuit», a-t-elle ajouté sur son compte Twitter.

La police a appelé la population à éviter la zone, un quartier résidentiel proche d'une petite zone commerciale selon des témoignages recueillis par les télévisions. La police a également appelé à ne pas diffuser d'informations susceptibles de préciser la localisation précise de la fusillade.

La fusillade est survenue en début de matinée, vers 7h00 du matin, selon plusieurs témoins. Les premières images de la chaîne CBC montrait de nombreuses voitures de police et des ambulances encadrant une zone résidentielle, pavillonnaire.

Bruits de «pétards»

Robert DiDiodato, un habitant du quartier interviewé par CBC, a raconté avoir entendu des bruits de «pétards» vers 7H00 du matin. «Vu le rythme, ça aurait pu être un coup de feu. Ca faisait 'pop, pop, pop'», a-t-il déclaré.

Rachel Le Blanc, également interrogée par la chaîne, a déclaré avoir entendu quatre coups de feu. Un autre témoin a cru entendre «une quinzaine de coups de feu», selon CBC.

Cette nouvelle fusillade intervient alors que le Canada ne s'est pas encore remis des incidents, survenus fin juillet. Dans la soirée du 22 juillet, un homme avait ouvert le feu dans une artère animée de Toronto, tuant une jeune fille de 18 ans et une fillette de 10 ans, et blessant 13 autres personnes.

La fusillade avait été revendiquée par le groupe Etat islamique(EI), mais la police a affirmé n'avoir aucune preuve permettant d'étayer cette revendication.

Publicité
Publicité

Plus de Tribune de Genève

Tribune de Genève
Tribune de Genève
image beaconimage beaconimage beacon