Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les pays occidentaux «manquent de crédibilité morale» pour critiquer l’Iran

logo de Tribune de Genève Tribune de Genève 24.11.2022 ATS

L’Iran qui est accusé de réprimer violemment ses manifestations, s’est exprimé lors d’une réunion d’urgence du Conseil des droits de l’homme à Genève.

Khadijeh Karimi au siège européen des Nations Unies à Genève, le jeudi 24 novembre 2022. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI Khadijeh Karimi au siège européen des Nations Unies à Genève, le jeudi 24 novembre 2022.

Téhéran a accusé jeudi les pays occidentaux qui demandent à l’ONU d’ouvrir une enquête internationale sur la répression sanglante des manifestations en Iran de manquer de «crédibilité morale» pour lui faire la leçon.

«Les droits du peuple iranien ont été largement violés par les soi-disant champions des droits humains en raison de l’imposition de sanctions unilatérales par le régime américain et de la mise en œuvre de ces sanctions cruelles par les pays européens, en particulier l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France», a déclaré une responsable iranienne, Khadijeh Karimi lors d’une réunion d’urgence du Conseil des droits de l’homme à Genève.

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, un condensé des grands titres qui font l'actualité.

Publicité
Publicité

Mehr Von Tribune de Genève

Tribune de Genève
Tribune de Genève
image beaconimage beaconimage beacon