Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Attaque en Egypte: le bilan grimpe

En Egypte, trois touristes vietnamiens et leur guide égyptien ont été tués dans l'explosion d'une bombe artisanale au passage de leur bus près du site des pyramides de Guizeh, en périphérie du Caire. 12 personnes ont aussi été blessées dans l'attaque. " On était chez nous quand on a entendu une forte explosion donc on a décidé de venir aider, nos voisins sont venus avec nous. Ensuite on a entendu l'ambulance et les pompiers. L'explosion a eu lieu près de la route de Mariotya. Ensuite on a vu les forces de sécurité à côté du bus ", explique Mahmoud à euronews. Le périmètre autour du bus a été bouclé. Le Premier ministre, ainsi que les ministre de la santé et du tourisme se sont rendus sur place. Des voisins ont essayé d'aider. "J e suis venu ici. J'ai vu des gens transporter des victimes et je ne sais pas si elles étaient blessées ou mortes. Des ambulances ont emmenés les victimes à l'hôpital al-Haram ", a expliqué Tarek à euronews. L'Egypte déjà ciblée Depuis la destitution en 2013 par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi, l'Egypte a été la cible de nombreuses attaques menées par des groupes extrémistes, visant essentiellement les forces de sécurité et la minorité chrétienne copte, faisant des centaines de morts. En janvier 2016, trois touristes européens avaient été blessés à l'arme blanche en janvier 2016, à Hourghada. La sécurité a été renforcée dans les sites touristiques en Egypte, à la suite des attaques. Les experts ont régulièrement critiqué la négligence des autorités autour du site des pyramides de Guizeh, un quartier plutôt défavorisé. La plus importante attaque récente contre des touristes remonte au 31 octobre 2015. Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) avait revendiqué un attentat à la bombe ayant coûté la vie aux 224 occupants d'un avion russe transportant des touristes russes après son décollage de Charm el-Cheikh, station balnéaire située dans le sud du Sinaï. C'est cette attaque qui a porté le coup le plus dur au tourisme en Egypte, en particulier auprès des voyageurs russes mais aussi européens. Les autorités avaient ensuite tenté d'attirer une clientèle asiatique et arabe. L'Egypte avait pourtant enregistré ces derniers mois un regain dans le secteur du tourisme, avec 8,2 millions de visiteurs en 2017, selon les chiffres officiels. Mais le pays est encore loin des 14,7 millions de touristes de 2010.
image beaconimage beaconimage beacon