Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le casque de course exceptionnel qui analyse le cerveau

logo de Ford Ford 15.02.2018
Le casque de course exceptionnel qui analyse le cerveau

Un casque qui scanne le cerveau pour surveiller l’énergie mentale et la concentration est au centre d’une étude révolutionnaire qui explore l’esprit comme étant la prochaine frontière de la performance.

Il y a un mois, nous vous avions parlé d’une expérimentation conduite par Ford Performance en collaboration avec le King’s College de Londres et le partenaire tech UNIT9. Son but était d’explorer comment des techniques d’entraînement mental utilisées par des pilotes de course et des athlètes professionnels – méditation par la respiration et visualisation – ont un effet sur la performance du cerveau. Mais plus que cela, les scientifiques voulaient savoir si des personnes ordinaires pouvaient adopter ces mêmes techniques et les tourner à leur avantage dans la vie ordinaire.

Casque intelligent

L’expérience mesurait les ondes du cerveau de pilotes de course professionnels et d’un groupe contrôle de conducteurs « normaux ». Les ingénieurs tech et les concepteurs de produits ont collaboré ensemble pour modifier un casque standard FIA afin qu’il contienne un EEG (électroencéphalogramme) – un appareil qui peut lire l’activité électrique du cerveau. Ils ont ensuite mesuré la concentration du pilote pour avoir une idée des efforts mentaux que les pilotes consacrent à la conduite.

© Ford

L’étude de Ford sur « La psychologie de la performance » a vu des pilotes de course, dont le champion du monde des pilotes de voiture de tourisme Andy Priaulx et le champion du monde des rallyes Sébastien Ogier, porter le casque intelligent. Le Dr Elias Mouchlianitis de l’Institut de psychiatrie, psychologie et neuroscience du King’s College de Londres et Yates Buckley, directeur technique à UNIT9, étaient à la tête de l’équipe qui a récolté les données. Ils ont analysé les ondes du cerveau des pilotes et mesuré leur concentration et leur temps de réaction alors qu’ils réalisaient une série de challenges de conduite virtuelle.

« En utilisant l’EEG, nous pouvons faire une carte mentale du circuit et mesurer l’énergie que le pilote dédie à la tâche, explique Buckley. A travers cette approche innovante, nous avons la possibilité de travailler avec une toute nouvelle série de données. »

Les techniques d’entraînement mental sont depuis longtemps utilisées dans la psychologie du sport pour aider les athlètes professionnels à rester au top niveau. Cependant, cette étude inclut également des membres du public pour savoir si leur performance allait aussi s’améliorer s’ils utilisaient les mêmes techniques de respiration et de visualisation que les pilotes de course.

« A vrai dire, cette expérience est assez exceptionnelle car nous avons à la fois des experts en pilotage, une population à laquelle les scientifiques n’ont pas souvent accès, et un groupe contrôle de conducteurs normaux, explique le Dr Rita de Oliveira, une psychologiste du sport.

Relire la vidéo

L’entraînement mental peut renforcer les connections nerveuses utilisées dans la conduite de performance, donc cela a des applications intéressantes dans la vie de tous les jours. C’est un domaine nouveau que nous ne connaissons pas encore beaucoup. »

Les résultats

Ce qui a été rapidement clair à la vue des résultats est le fait que les pilotes de course sont toujours « branchés », ce qui veut dire qu’ils sont en condition tout le temps. Ayant entraîné leur mental à un tel degré, derrière un volant ils sont extraordinairement concentrés – ils sont 40 % meilleur à ignorer les distractions qu’une personne moyenne.

Ce n’est pas particulièrement surprenant si l’on prend en compte le niveau d’entraînement et de discipline nécessaire pour concourir à un tel niveau, comme Priaulx et Ogier peuvent en témoigner. Mais ce qui a été extraordinaire à propos des résultats, ce sont les effets des exercices mentaux sur les autres participants. Tous les groupes qui ont pratiqué des techniques de méditation par la respiration et de visualisation se sont améliorés considérablement – jusqu’à 50 % - et ont eu des temps de réaction assez similaires aux pilotes professionnels.

Le futur du casque intelligent de Ford serait le développement du prototype en casque de course équipé d’EEG. En théorie, les pilotes professionnels pourraient voir leur activité cérébrale transmise à leur équipe pendant la course, au côté d’autres informations sur la voiture. Cela ouvre une nouvelle frontière dans le sport où le conditionnement mental est analysé scientifiquement, autant que le conditionnement physique est surveillé par les physiothérapeutes.

© Ford

Les implications de la recherche sur des personnes ordinaires sont tout aussi excitantes. Comme Priaulx l’explique : « Cette expérimentation a démontré qu’un simple entraînement mental avant une tâche peut aider n’importe qui à améliorer sa concentration, à ignorer les distractions et à être plus performant. »

Dans un monde où nous sommes constamment bombardé d’informations et où les technologies ont la capacité de nous distraire indéfiniment, être capable de se concentrer facilement sur la tâche en cours et de le faire à un haut niveau est une qualité importante.

Que ce soit pour une importante présentation, un entretien d’embauche ou simplement essayer de gérer le rythme effréné de notre monde connecté, ces techniques mentales peuvent être bénéficiaires à tous. L’étude de Ford, il semble, est juste le commencement de notre exploration de cette fascinante nouvelle frontière.

Pour plus d’informations sur Ford, ses produits et ses services, veuillez visiter www.corporate.ford.com.

Publicité
Publicité

Plus de Ford

image beaconimage beaconimage beacon