Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Le Mercedes-AMG GLC 63 chipe le record du Ring au Stelvio

logo de Auto55 Auto55 27.11.2018 Auto55.be

Ils sont rationnels chez Mercedes. Ils savent qu’une voiture rapide sur circuit ne fait pas nécessairement une meilleure voiture sur les routes publiques. Ils ne veulent pas non plus, du côté de Stuttgart, admettre l’importance qu’ils attachent au temps que leurs machines peuvent inscrire sur le Nürburgring. En même temps, ils s’en ventent volontiers. Il y a à peine un mois, une AMG GT4 63 S arrêtait le chrono en 7:25.41 sur ce circuit. Une bonne raison selon Mercedes pour la déclarer comme la plus rapide des quatre places. Jaguar détenait le record de 7:21.23 avec cette XE profondément retravaillée et sur vitaminée, mais ces sournois de Britanniques lui avait retiré la banquette arrière, faisant d’elle une deux places et non plus une quatre places.

Le plus rapide des SUV sur le Nürburgring

Cette fois, Mercedes a traversé l’enfer vert avec le GLC 63 S 4Matic. Il n’a pas été aussi rapide que l’AMG GT. Mais ce n’était pas non plus ce qu’on lui demandait. En revanche, il a fait mieux que l’Alfa Romeo Stelvio, qui détenait fièrement ce record. A la fin du tour, le chrono indiquait 7:49.369, soit 2,3 secondes de mieux que l’Italienne.

Le quatre litres V8 de la Mercedes développe 510cv, soit la même écurie que compte le 2,9 litres biturbo V6 du Stelvio. Mais le GLC dispose d’autres atouts. Il est équipé de la suspension pneumatique avec amortisseurs adaptatifs, un différentiel à blocage électronique sur les roues arrière, un groupe motopropulseur piloté par ordinateur qui envoie le couple sur la bonne roue et un freinage en matériau composite.

Les doigts dans le nez

Mercedes fait de son mieux pour que tout ait l’air d’être facile. Les records du tour sont généralement réalisés après plusieurs tentatives à un moment bien déterminé. Les conditions climatiques, entre autres, sont précisément analysées à cet effet. Pas tout à fait, dit Mercedes. L’ingénieur développeur Markus Hofbauer, qui connait bien entendu Le Ring comme sa poche, a décidé, selon le récit du constructeur, de se lancer plutôt au hasard sur un tour chrono, et il se fait qu’ils ont été plus rapide que le Stelvio. Chose qui est clairement impossible à vérifier.

Publicité
Publicité

Plus de Auto55

image beaconimage beaconimage beacon