Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Audi E-Tron : 5 écrans, rétroviseurs virtuels

logo de Auto55 Auto55 06.07.2018 Auto55.be
Audi E-Tron : 5 écrans, rétroviseurs virtuels Audi E-Tron : 5 écrans, rétroviseurs virtuels

Audi essaye de conserver l’attention portée sur l’E-Tron depuis 2015. Ensuite, ils ont présenté le concept car durant le Salon de l’Auto de Francfort. Depuis lors, près de trois ans sont passés et nous n’avons toujours pas vu la version de production. En revanche, nous pouvons d’ores et déjà nous plonger à l’intérieur. Notez bien qu’officiellement, cela reste un prototype. Il faut encore tenir compte de quelques différences minimes avec le produit définitif.

Rétroviseurs virtuels

Intéressant – en cherchant les meilleurs lignes possibles, Audi s’est débarrassé des rétroviseurs. Ils ont été remplacés par des caméras et des écrans OLED de 7’’ placés juste en-dessous des fenêtres. VW avait déjà osé avec la XL1, mais pas mal de questions subsistent autour de la légalité de l’ensemble. Dans tous les cas, Audi n’a qu’une certaine marge. S’ils peuvent le faire, ce sera alors proposé en option.

Audi se fait un plaisir d’en souligner les avantages. Le conducteur peut par exemple faire des zooms avant et arrière et choisir un des trois paramètres préprogrammés dont les rétroviseurs disposent pour les stationnements, les virages et la conduite sur autoroute. Ces rétros digitaux sont bien entendu équipés de la fonction ‘angle-mort’.

Comptez avec nous

En comptant ces ‘rétroviseurs virtuels’ (qui est d’ailleurs une dénomination plutôt incorrecte), la quantité d’écrans à l’intérieur s’élève à cinq. Nous recensons également le système d’infodivertissement, l’écran tactile inférieur sur la console centrale (entre autres pour la climatisation) et le bloc d’instrumentation digital. Ajoutez les moniteurs pour les passagers arrière (que vous trouverez probablement dans la liste d’options) et vous arriverez même à un total de sept écrans.

Passer Paris

Audi confiera la propulsion à une paire de moteurs électriques dont la puissance cumulée atteint les 355cv avec un pic de puissance (disponible en mode sport) de 402cv. Suffisant pour une vitesse de pointe de 200km/h et un temps d’accélération à 100km/h bouclé en moins de 6 secondes. Grâce à sa batterie de 95kWh, ce crossover construit en Belgique devrait pouvoir se déplacer sur une distance de 400km selon le nouveau cycle WLTP.

Retardé

Audi aurait voulu présenter l’E-Tron le 30 août prochain à Bruxelles. Mais l’arrestation du PDG d’Audi, Rupert Stadler (pour l’affaire du dieselgate), a contraint le constructeur à reporter l’évènement. La nouvelle date n’a pas encore été communiquée, mais la présentation aura probablement lieu plus tard dans l’année, aux Etats-Unis. L’arrivée sur le marché ne sera quant à elle pas reportée. Les premiers clients devraient être livrés dès le début 2019. Une E-Tron Sportback allégée devrait agrémenter la gamme avant la fin de cette décennie. Elle sortira également des chaines de production de l’usine de Bruxelles. Une élégante E-Tron GT se précise un peu plus loin sur le planning. En revanche, elle sera assemblée Allemagne.

Publicité
Publicité

Plus de Auto55

image beaconimage beaconimage beacon