Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Pâques: 70 recettes d’agneau de Pâques

Par Marjolaine Daguerre Par ELLE | Diapositive 1 sur 72: Pour fêter dignement Pâques, quel meilleur invité que l’agneau pascal ?   L’agneau de Pâques, star du repasSymbole traditionnel de la fête de Pâques dans les religions juive et chrétienne, l’agneau pascal reste un mets de choix quand sonnent les cloches. Représentant la pureté et l’innocence, cette viande est un incontournable du repas de Pâques, et se décline à l’envi.Rôti, farci, sucré-salé, mijoté… L’agneau se fait craquant en version grillée, gourmand avec une farce savoureuse, doucereux quand il est associé à des fruits frais ou secs, ou encore fondant quand ou l’oublie quelques heures au four. Et comme la fête de Pâques se célèbre en plein cœur du printemps, on n’hésite pas à l’associer avec des petits légumes de saison comme des asperges vertes, des navets, des artichauts, des radis, etc.Gigot, carré, ou épauleComme pour n’importe quelle viande, il n’existe pas qu’un seul morceau d’agneau qu’on peut utiliser pour son menu de Pâques. Il faut donc choisir sa pièce en fonction de sa recette – évidemment – mais il faut aussi garder en tête le temps de cuisson de la viande. Si on choisit une grosse pièce à partager comme l’épaule d’agneau, la cuisson sera plus longue que si on choisit des côtelettes. Dans tous les cas, on garde en mémoire qu’il faut laisser la viande reposer après la cuisson pour que le jus se répartisse dans la chair et offre une viande moelleuse à souhait à la dégustation.Et parce que les préparations d’agneau pascal sont nombreuses, voici notre sélection de 70 recettes à savourer d’urgence.

Pâques : 70 recettes d’agneau de Pâques

Pour fêter dignement Pâques, quel meilleur invité que l’agneau pascal ? 


L’agneau de Pâques, star du repas

Symbole traditionnel de la fête de Pâques dans les religions juive et chrétienne, l’agneau pascal reste un mets de choix quand sonnent les cloches. Représentant la pureté et l’innocence, cette viande est un incontournable du repas de Pâques, et se décline à l’envi.

Rôti, farci, sucré-salé, mijoté… L’agneau se fait craquant en version grillée, gourmand avec une farce savoureuse, doucereux quand il est associé à des fruits frais ou secs, ou encore fondant quand ou l’oublie quelques heures au four. Et comme la fête de Pâques se célèbre en plein cœur du printemps, on n’hésite pas à l’associer avec des petits légumes de saison comme des asperges vertes, des navets, des artichauts, des radis, etc.

Gigot, carré, ou épaule

Comme pour n’importe quelle viande, il n’existe pas qu’un seul morceau d’agneau qu’on peut utiliser pour son menu de Pâques. Il faut donc choisir sa pièce en fonction de sa recette – évidemment – mais il faut aussi garder en tête le temps de cuisson de la viande. Si on choisit une grosse pièce à partager comme l’épaule d’agneau, la cuisson sera plus longue que si on choisit des côtelettes. Dans tous les cas, on garde en mémoire qu’il faut laisser la viande reposer après la cuisson pour que le jus se répartisse dans la chair et offre une viande moelleuse à souhait à la dégustation.

Et parce que les préparations d’agneau pascal sont nombreuses, voici notre sélection de 70 recettes à savourer d’urgence.

© David Japy

Plus de ELLE

image beaconimage beaconimage beacon