Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'actualité des célébrités

Harry Roselmack victime de préjugés racistes après son premier JT sur TF1, il raconte

logo de Voici Voici 07.11.2018 Rime El Himani
Harry Roselmack victime de préjugés racistes après son premier JT sur TF1, il raconte © E-PRESS Harry Roselmack victime de préjugés racistes après son premier JT sur TF1, il raconte

Ce mardi 6 novembre, Harry Roselmack était l'invité de Yann Barthès dans Quotidien. Interrogé sur sa première prestation dans le JT de TF1 il y a douze ans, le journaliste a révélé avoir été victime de racisme de la part d'un grand quotidien français.

Le 17 juillet 2006, Harry Roselmack devenait le premier homme noir à présenter le journal de 20 heures de TF1. Une véritable consécration pour le journaliste, qui assurait alors le remplacement de Patrick Poivre d’Arvor pendant les vacances d'été. Invité sur le plateau de Quotidien ce mardi 6 novembre, le quadragénaire, qui a depuis repris les commandes de Sept à Huit, est justement revenu sur ce jour qui a bouleversé sa carrière sur le petit écran. Une chose est sûre, les choses n’ont pas été faciles pour lui.

Au lendemain de sa première apparition dans le JT de TF1, Harry Roselmack a été victime de préjugés racistes de la part de la presse. « Le journal a été présenté dans un français parfait », avait écrit un grand quotidien national à son sujet. Une phrase lourde de sens puisqu’elle insinuait, à l’époque, qu’un homme noir n’était pas capable de maîtriser la langue de Molière. « C’est le signe qu’à un moment, tout le pays n’était pas prêt pour ça, a confié la star du PAF à Yann Barthès. Mais il y a des gens qui ont été agréablement surpris et ça les a amené à considérer que c’était possible. » 

S’il affirme ne pas en vouloir au quotidien concerné, Harry Roselmack rappelle toutefois que l’évolution de sa carrière ne témoigne pas d’une éventuelle disparition du racisme dans l’Hexagone. « Je ne pense pas qu’il faille s’arrêter à cela. Ce n’est pas parce que j’ai présenté le journal de 20 heures qu’il n’y a plus de problème lié à la discrimination. Au contraire », a-t-il précisé. Un constat qui amène forcément à réfléchir.


AUSSI SUR MSN : Harry Roselmack annule sa venue dans TPMP, Cyril Hanouna est "triste"

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Voici.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon