Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'actualité des célébrités

Noir c'est noir. Pourquoi Johnny Hallyday refusait d'aller sur le plateau de Thierry Ardisson

logo de Vanity Fair Vanity Fair 10.08.2018 Vanity Fair

Fabrice Luchini, Marilyn Manson, Bernard Tapie : de 1998 à 2006, les célébrités se sont succédées sur le plateau de Tout le monde en parle, présentée par Thierry Ardisson. Si le talk-show était à l’époque convoité par le plus grand nombre, l’animateur a dû faire des pieds et des mains pour convaincre certains artistes de venir se faire interviewer – à l’instar de Johnny Hallyday.« Pendant longtemps, Johnny n'a pas voulu ve

johnny hallyday © Fournis par Conde Nast France johnny hallyday

Fabrice Luchini, Marilyn Manson, Bernard Tapie : de 1998 à 2006, les célébrités se sont succédées sur le plateau de Tout le monde en parle, présentée par Thierry Ardisson. Si le talk-show était à l’époque convoité par le plus grand nombre, l’animateur a dû faire des pieds et des mains pour convaincre certains artistes de venir se faire interviewer – à l’instar de Johnny Hallyday.

« Pendant longtemps, Johnny n'a pas voulu venir parce qu'il pensait que je le croyais complètement débile », a confié le présentateur dans les colonnes de Society, qui a consacré un long papier à l’émission dans son numéro daté du 9 août. « J’ai été obligé de boire un coup avec lui au Meurice », a-t-il précisé pour expliquer comment il s’y était pris. Finalement, le chanteur acceptera de venir dans l’émission le 27 septembre 2003, le même jour que JoeyStarr et Julie Delpy. Il sera accueilli en fanfare par un public déchaîné et un Thierry Ardisson plus que ravi. « Ça le fait quand même quand on voit arriver Johnny Hallyday. On a beau avoir 20 ans d’interviews, avoir reçu la terre entière… Il n’y a pas à dire, sur le plateau ça fait le choc quand même », avait-il à l’époque déclaré pour introduire l’artiste. Une rencontre qu’il n'a pas oubliée.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Vanity Fair

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon