Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'actualité des célébrités

VIDEO L’amour est dans le pré : la demande très osée d’une prétendante à la production

logo de Voici Voici il y a 5 jours Cyril Delaune
VIDEO L’amour est dans le pré : la demande très osée d’une prétendante à la production © DR VIDEO L’amour est dans le pré : la demande très osée d’une prétendante à la production

Ce soir dans L’amour est dans le pré, les téléspectateurs ont suivi les aventures de Didier, Laurent, Sandrine et Robert. L’unique prétendante de ce dernier a demandé l’arrêt du tournage pour mieux découvrir l’agriculteur.

L’amour est dans le pré sans les caméras, c’est beaucoup moins intéressant d’un coup. C’est pourtant l’étonnante requête qu’a osé faire Angélique, unique prétendante de Robert. L’agriculteur, seul absent au bilan sur un cliché dévoilé par Karine Le Marchand, s’est invité chez les téléspectateurs ce 7 octobre. Les rares apparitions à l’écran de l’éleveur des Landes ont été expliquées ce soir. Car en plus de n’avoir qu’une seule prétendante chez lui, Robert a vécu une grande partie de son aventure loin des caméras. Une demande d’Angélique pour pouvoir découvrir l’homme qui faisait battre son cœur, comme l’a expliqué Karine Le Marchand.

« Malheureusement la sensibilité d’Angélique a eu raison de sa capacité à vivre sereinement sous nos yeux ce séjour chez Robert. Ce n’est donc que quelques jours plus tard que nous les retrouvons. » La technique de l’élégante maman a visiblement fonctionné puisqu’après les avoir quittés au stade du petit-déjeuner, les fans du programme ont retrouvé Angélique et Robert en pleine balade amoureuse. Main dans la main, les deux tourtereaux semblaient voir le futur à deux. « Je suis hyper heureux qu’on soit ensemble et qu’on puisse construire un projet, a confié un Robert très confiant dans l’avenir.Je pense qu’on pourrait être heureux. » De belle confidences, face caméra cette fois, qui se sont achevées par un bisou sur la bouche !

Didier en pleurs à cause de Fatima

Chez Didier, ça a chauffé aussi ! Car la rivale de Fatima a bien fini par arriver… Elle s’appelle Isabelle, et elle n’était là que pour 24 heures. Les deux prétendantes ne se sont pas dit bonjour, puis se sont crêpé le chignon devant un Didier qui ne savait plus où donner de la tête. La jalousie ostentatoire de Fatima la faisait beaucoup parler, pour d’un coup se taire, ce qui laissait présager le pire. Le lendemain, elle annonçait à Didier son départ. « En amitié, on peut ! », essayait-elle de dire pour rassurer Didier. Mais ça n’a rien changé à la douche froide que Didier s’est prise. Il a donc fondu en larmes, Fatima aussi, tout ça a fini sur le quai d’une gare par « Ce n’est qu’un au revoir ». Pendant ce temps là, Isabelle trouvait qu’elle était plutôt à son aise aux côtés de Didier. A suivre, donc.

Chez Sandrine, les travaux n’ont pas beaucoup avancé. Et pour cause, chacun des prétendants de l’éleveuse de chiens y ont été de leur atout pour la séduire. Lionel : « Je suis venu mais ça me demande énormément de courage parce que je suis un peu pudique ». Sandrine aussi : « Je cherche pas quelqu’un pour travailler avec moi ». Julien a suivi : « Je ne vais pas te séduire par la parole ». (Mais Julien fait de la guitare, et ça la fait rêver, donc bon.) Et le dernier, Yannick, n’a rien dit du tout, mais il compte sur son côté mystérieux, c’est sûr. En tout cas, tous les trois ont eu l’idée du siècle : ils ont déménagé les matelas depuis la tente au milieu des chiens dans le salon de Sandrine, AU CHAUD et sans les aboiements.

Des bisous (un peu forcés) pour Laurent et Maud

Chez Laurent, les larmes étaient évidemment au rendez-vous. Et la déception aussi. Puisque, de plus en plus proche de Maud à qui il a lancé des œillades complices tout au long d’un repas au restaurant, Laurent a indirectement fait comprendre à la pauvre Cécile que les dés étaient jetés, et les carottes, cuites. Le lendemain, Cécile annonçait son départ à un Laurent qui doit être le seul homme sur Terre à pleurer quand il largue une femme avec qui il ne s’est strictement rien passé. Mais Laurent est un grand sensible. Un géant sensible, même. Après le départ de Cécile, Maud a dit vouloir prendre son temps. Mais il aura fallu un « petit » repas entre potes pour que cette dernière ne dise à une tablée entière qu’elle attendait inexorablement le bisou de Laurent. L’une des amies de l’éleveur s’est donc chargée d’aller lui dire, et tout ça s’est terminé en double bisou en public dont Laurent se serait visiblement bien passé, vu à quel point il était à l’aise…

Le dérapage du jour, par Karine Le Marchand

« Un dîner gastro qui ne semble pas provoquer la moindre diarrhée verbale. » Non, Karine. Non.

Les deux techniques drague du jour vous sont proposées par Lionel ET Didier

Technique Lionel : « Je vais t'apprendre à tenir une poêle vas-y prends-la comme ça. Ah fait chaud déjà là. »

Technique Didier : « Oh du lilas, t’en veux, tiens ! » Il fait le coup à toutes les filles, et alors ?

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Voici.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon