Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'actualité économique

Aux États-Unis, écrire "amour" dans la liste des ingrédients d'un produit est interdit

logo de BFM Business BFM Business 05.10.2017 C.C.
© Fournis par BFMNews

L'agence américaine chargée de la surveillance des produits alimentaires a émis une drôle de recommandation à l'intention d'une chaîne de boulangeries. Pour convaincre ses clients de la qualité de son granola, l'enseigne avait ajouté l'amour à la liste de ses ingrédients.

Qu'est-ce qui donne une saveur particulière à certains plats? Les cuisiniers qui ne veulent pas donner leur secret de fabrication expliquent que c'est l'amour qu'ils ont mis dans la préparation qui donne à celle-ci son goût inégalable. C'est en tout cas l'argument marketing retenu par une chaîne de boulangeries et son grossiste, basé dans le Massachusetts, pour faire la promotion de son "Nashoba granola", une sorte de muesli rendu croustillant grâce à un passage au four.

Comme l'exige la législation, l'enseigne Nashoba Brook Bakery avait listé les ingrédients utilisés pour la préparation de son granola: des flocons d'avoine, des noix, des fruits secs, du sucre roux… et de l'amour. Une fantaisie qui a attiré l'attention de la Food and Drug Administration, l'agence chargée de la sécurité alimentaire dans le pays. Elle a donc adressé fin septembre un courrier au contrevenant pour lui expliquer que "l'amour n'est pas le nom commun ou habituel d'un ingrédient, et qu'il ne peut être considéré comme un matériau intervenant dans la mise en œuvre du produit parce qu'il ne fait pas partie de la liste habituelle des ingrédients".

Des manquements aux normes d'hygiène constatés

Le directeur général de Nashoba, John Gates, a réagi auprès de Bloomberg: "Les gens nous demandent ce qui le rend si bon. C'est sympa que cette boulangerie artisanale puisse dire qu'il y a de l'amour, cela met un sourire sur le visage des gens." Il assure avoir reçu le soutien de nombreux consommateurs américains dans son réseau de boulangeries, mais a cependant indiqué qu'il se montrerait coopératif vis-à-vis des exigences de la FDA.

Mais son travail sera plus complexe que le simple changement d'une étiquette de produit. En effet, la FDA, lors de son inspection dans les ateliers de fabrication de la boulangerie, a relevé de nombreux manquements aux normes d'hygiène, notamment dans le soin apporté au nettoyage du matériel de pétrissage et des locaux. Pire encore, l'agence a détecté la présence d'insectes dans le laboratoire où sont préparés les pains et la viennoiserie. Un inspecteur a notamment trouvé une mouche dans la pâte à brioche en train de lever et cinq autres dans la zone où les produits sont exposés. Là, ce n'est pas une question d'amour, mais de respect élémentaire de sa clientèle.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFM Business

image beaconimage beaconimage beacon