Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'actualité économique

Les tunnels urbains d’Elon Musk feront passer les piétons avant les Tesla

logo de BFM Business BFM Business 13.03.2018 Julien Bonnet

Les piétons et cyclistes pourront emprunter des modules en surface qui se rendront ensuite sous terre pour des trajets à haute vitesse © Capture d'écran Twitter Les piétons et cyclistes pourront emprunter des modules en surface qui se rendront ensuite sous terre pour des trajets à haute vitesse

Le patron de Tesla et de SpaceX a également créé en 2016 la société "The Boring Company", avec l’ambition de creuser des tunnels futuristes sous les villes pour éviter les bouchons. Il vient de préciser ses plans en indiquant que les piétons et les cyclistes transportés dans des modules, entre le bus et le métro, seraient prioritaires sur les voitures.

Privilégier les piétons et les cyclistes aux véhicules individuels: si cette priorité est défendue par la maire de Paris Anne Hidalgo, c'est plus surprenant qu'elle le soit aussi par un "vendeur de voitures".

Elon Musk, le patron de Tesla,  vient en effet de préciser les plans d’une autre société qu’il a créé en 2016, "The Boring Company". Comme son nom l’indique, cette entreprise doit vaincre l’ennui provoqué par les bouchons en creusant des tunnels sous les villes congestionnées (le nom de l’entreprise joue sur le double sens de "boring", ennuyeux, et "to bore", creuser).

Un mix entre bus et métro

Dans une série de tweets, Elon Musk donne de nouveaux détails sur ce futur système de transport urbain. L’idée, c’est que contrairement au métro, il n’y ait plus besoin pour l’usager de se rendre sous terre. A la surface, les piétons monteront dans un module. Il s’enfoncera ensuite vers le tunnel pour pouvoir circuler à 200 km/h entre les différentes stations, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous.

Elon Musk précise dans sa série de tweets que les piétons et les cyclistes seraient prioritaires sur les voitures: 

Le système "transportera toujours des voitures mais seulement lorsque tous les besoins de transport en commun auront été satisfaits. C'est une question de courtoisie et d'équité. Si des personnes ne peuvent pas s'offrir de voitures, elles doivent passer en premier".

Le patron de Tesla vient ainsi proposer une véritable solution de mobilité ouverte à tous et non juste un moyen pour les automobilistes d'échapper aux embouteillages. Dans la première vidéo publiée par The Boring Company début 2017, on pouvait voir une Tesla Model S, prise dans les bouchons, s'avancer sur une plate-forme avant de rejoindre un réseau souterrain à haute-vitesse. On y apercevait tout de même déjà le fameux module de transport de piétons.

A noter qu'il s'agit d'un projet différent de l'Hyperloop, ce train à très grande vitesse lancé dans un tube mais qui se destine plutôt à relier les grandes villes entre elles. Cette idée avait été initiée par Elon Musk mais est développé par plusieurs start-up à travers le monde. En France, la SNCF a notamment investi en 2016 dans le californien Hypeloop Technologies

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFM Business

image beaconimage beaconimage beacon