Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les îles Lofoten, le bijou arctique de la Norvège

logo de Petit Futé Petit Futé 10.01.2019 Baptiste THARREAU


Envie de partir à la découverte de contrées méconnues à l'autre bout de la planète ? Cap sur la Norvège et sa région arctique pour explorer une partie du globe encore préservée du tourisme de masse qui séduira tout particulièrement les visiteurs avides d'aventure et amoureux de nature triomphante. Ce rêve nordique vous tend les bras dans les îles Lofoten. Situé à quelque 200 km au nord du Cercle polaire, cet archipel est l'un des plus beaux bijoux norvégiens. Ce chapelet d'îles de toute beauté, fascine par ses paysages splendides, entre pics montagneux, fjords, mer émeraude et jolis villages de pêcheurs aux maisons colorées...

Une histoire liée à la pêche...

Environ 25 000 personnes vivent aujourd'hui entre le 67e et le 68e parallèle nord, sur un archipel de 1 227 km² qui s'avance dans la mer, long de 150 km : les îles Lofoten. Dans la langue scandinave médiévale, Ló signifie le lynx et Fótr, le pied. Si l'on en croit les racines étymologiques, les Lofoten étaient jadis comparées au pied d'un lynx. Ici, bien plus qu'une institution et encore très présente aujourd'hui, la pêche fait vivre les habitants des Lofoten depuis 6 000 ans. Celle qui règne en maître, c'est la morue ! Chaque année, de janvier à avril, la morue norvégienne arctique vient pondre dans les courants alentour. Ces pêches miraculeuses attiraient déjà en l'an 1100 des pêcheurs de toute la Norvège du Nord, pendant la saison, 30 000 hommes débarquaient. Ces derniers louaient alors les fameuses cabanes de pêcheurs et pouvaient faire sécher leur poisson sur les grands étendages en bois et vendre leurs prises sur place. La tradition des rorbuer ne date pas d'hier ! La morue était alors séchée et transportée à Bergen, avant d'être vendue en Europe. Même si de nos jours les méthodes de pêche, de production et de vente ont évolué, séchoirs à poissons et cabanes de pêcheurs sont encore debout et surtout le produit est identique : la morue et le poisson séché sont sur toutes les cartes ! Il n'est donc pas rare, entre les mois de février et mai, de voir des morues sécher, la tête en bas et la gueule ouverte, le long des routes, dans les jardins, partout !

Des paysages exceptionnels

Précieux atout norvégien, les îles Lofoten connaissent une attraction touristique en hausse ces dernières années, mais travaillent à garder leur charme naturel. Et la sensation d'être seul au milieu de nulle part est vite présente, devant l'immensité des paysages. Ici, des paysages exceptionnels s'entremêlent : des fjords profonds et leurs falaises abruptes aux plaines fertiles, des petits ports pittoresques colorés par les cabanes de pêcheurs rouges sur pilotis, en passant par les plages de sable blanc qui s'étirent sur les côtes... Et ces lumières ! Même si vous ne serez jamais certain d'y trouver le beau temps, les lumières qui éclairent la péninsule, rosées, rougeoyantes, incandescentes, ocre, azur, arc-en-ciel, parfois métalliques, offrent un spectacle unique et font des îles Lofoten l'endroit sûrement le plus photogénique du pays. Les îles Lofoten font certainement partie des plus belles îles du monde. Une nature singulière et l'enracinement d'une culture que l'on retrouve sous le trait dramatique des illustrations de Kaare Espolin Johnson, célèbre artiste du XXe en Norvège du Nord qui a sa galerie à Kabelvåg. Les Lofoten attirent depuis plus d'un siècle de nombreux artistes et voient éclore de jolies d'art et boutique d'artisanat.

D'île en île, les activités et les visites sont nombreuses

Les îles principales sont Austvågøya, Gimsøy, Vestvågøy, Flakstadøy, Moskenes, Vaerøy et Røst. La partie sud de la plus grande île de Norvège, Hinnøy, est également située dans les Lofoten. Une route en très bon état, la E10, s'est frayé un chemin à travers la carte péninsulaire, reliant Fiskebøl à Å en 170 km. L'archipel se traverse donc plutôt rapidement. Cependant, la route mérite que l'on prenne son temps. Parfois sinueuse, filant à travers les paysages très divers, des montagnes noires d'un côté aux montagnes vertes de l'autre où gambadent les chèvres, longeant la côte, ses plages caribéennes et ses fjords majestueux, traversant les ponts et les villages. Le voyage entre Moskenes et Vaerøy par exemple vous fera traverser l'un des courants océaniques les plus féroces, le célèbre maelström qui inspira Jules Verne dans Vingt mille lieues sous les mers et Edgar Allan Poe dans sa nouvelle Une descente dans le Maelström. Vaerøy possède une plage de sable blanc protégée par des montagnes d'une beauté étrange. Les parois de roche lisse se dressent à une hauteur de 400 m, interdisant tout autre accès que par la mer. Une des dernières îles des Lofoten, Vaerøy est elle un véritable sanctuaire d'oiseaux. La capture d'aigles est une de ses traditions. Et, à une dizaine de kilomètres au nord de Vaerøy, se trouve Reine, hameau de 300 habitants, primé pour sa situation dans " le plus beau paysage de Norvège ". En effet, les sites des environs sont grandioses. Les montagnes ont été sculptées et façonnées par les glaciers de l'ère tertiaire comme nulle part ailleurs. Moins restaurées qu'à Å (Moskenes), les rorbuer de Reine escaladent de leurs pilotis les rochers du port. D'autres hameaux isolés alentour n'ont que le bac de Reine pour les relier au reste de la région.

La diversité des îles Lofoten et la splendeur de leur nature permettent donc la pratique d'activités tout au long de l'année : safari de baleines et d'orques (6 m de longueur tout de même) à bord d'un Zodiac de mer en automne, pêche, randonnée, kayak, visites culturelles, croisières dans les fjords, balades à vélo, à cheval... Difficile de s'ennuyer. La découverte de pétrole, ces dernières années, au large des Lofoten a fait grand bruit dans les compagnies mondiales qui se voyaient déjà amasser l'or noir dans cet endroit idyllique. Mais c'était sans compter sur le gouvernement norvégien qui a interdit, en mars 2011 et jusqu'à nouvel ordre, toute activité pétrolière au large des îles Lofoten. Le gouvernement de centre-gauche a ainsi évité une potentielle crise écologique en sanctuarisant les îles. Ouf ! Alors, plus une minute à perdre pour découvrir ce petit bijou du nord de l'Europe !

Infos futées

Quand ? Si vous rêvez de contempler des aurores boréales, faire de la pêche sous la glace, de la motoneige ou du chien de traîneau, l'hiver est la saison idéale. Même si la période la plus agréable pour visiter la Norvège est indiscutablement de mai à septembre, quand le temps est clément et que tous les sites touristiques sont ouverts.

S'y rendre. Départs de Paris pour Oslo de 200 à 400 € avec une compagnie régulière. Depuis Oslo, voiture ou train, puis ferry pour les îles Lofoten.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

Utile. Pour préparer au mieux son voyage.

OFFICE NATIONAL DE TOURISME DE NORVÈGE - Plus d'informations sur le site

OFFICE DE TOURISME DES ÎLES LOFOTEN - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Publicité
Publicité

Plus d'info : Petitfute.com

image beaconimage beaconimage beacon