Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Les femmes vivent plus longtemps en bonne santé que les hommes

logo de Le Figaro Le Figaro 04.10.2018 AFP agence

En 2017, les femmes françaises vivaient 64,9 ans en bonne santé, contre 62,6 ans pour les hommes, selon une étude de la Drees.

sante: Depuis 2012, l’espérance de vie en bonne santé des femmes augmente en France. © lev dolgachov/Syda Productions - stock.adobe.com Depuis 2012, l’espérance de vie en bonne santé des femmes augmente en France.

En France, les femmes vivent plus longtemps en bonne santé que les hommes, selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publiée mardi. En 2017, leur espérance de vie en bonne santé - le nombre d’années vécues sans être limité dans ses activités quotidiennes -, s’élevait à 64,9 ans. Par contre, l’espérance de vie en bonne santé des hommes a reculé de 0,1 point, passant à 62,6 ans.

Entre 2016 et 2017, cet indicateur, également appelé «espérance de vie sans incapacité», a progressé en moyenne de 0,8 an pour les femmes, tandis qu’il reste relativement stable chez les hommes. Une tendance qui semble se maintenir depuis quelques années. En effet, au cours de la décennie passée, le nombre d’années vécues en bonne santé des hommes n’a pas évolué de façon significative, tandis qu’il augmente depuis 2012 pour les femmes.

Cette évolution peut s’expliquer par «la baisse de la déclaration de limitations fonctionnelles, particulièrement chez les septuagénaires», selon la Drees, qui appuie son enquête sur les réponses à une question posée dans le cadre d’un sondage européen: «êtes-vous limité(e), depuis au moins six mois, à cause d’un problème de santé, dans les activités que les gens font habituellement?».

Espérance de vie: les hommes gagnent du terrain

En parallèle, l’espérance de vie à la naissance continue d’augmenter pour les hommes pour la deuxième année consécutive: en 2017, elle était de 79,5 ans, contre 79 ans en 2015. Pour les femmes, l’espérance de vie teste stable et s’établit à 85,3 ans. L’évolution au cours de la dernière décennie a été plus favorable aux hommes: leur espérance de vie à la naissance a progressé de 2,1 ans tandis que celle des femmes n’a connu un gain que de 0,9 an. Les femmes restent en position avantageuse, bien que l’écart avec les hommes s’atténue au fil du temps.

Désormais, la proportion d’années vécues sans incapacité au sein de l’espérance de vie se situe autour de 79% pour les hommes et de 76% pour les femmes, ces dernières déclarant davantage de limitations fonctionnelles, légères ou fortes, dans les activités du quotidien.

Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon