Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

5 conseils pour rentrer dans son maillot de bain cet été

logo de Medisite Medisite 03.07.2018 Medisite

Faire un régime draconien quelques semaines avant l’été ? Quelle hérésie ! L’idée est mauvaise parce qu’elle implique une notion de contre la montre, or la santé et l’apparence sont des choses qui doivent se vivre au quotidien. Zoom sur les bons réflexes qui permettent de perdre ses kilos superflus rapidement avec Erwann Menthéour, coach sportif et créateur de la méthode Fitnext.

Faire une monodiète

Avant de se lancer dans un rééquilibrage alimentaire, il est primordial de débroussailler le terrain en faisant une monodiète. Quèsaco ? Une pratique qui consiste à ne manger qu'un aliment (par exemple : des pommes) pendant trois jours pour nettoyer ses intestins. En enlevant ainsi toutes les mauvaises herbes, on pourra replanter de bonnes graines qui deviendront des plantes résistantes. "Mais attention, si vous faites une monodiète et qu’au bout de trois jours, vous remangez une côte de bœuf avec des frites, vous vous faites plus de mal que de bien" prévient Erwann Menthéour. Et de préciser : "La monodiète est un très gros accélérateur d’échanges biochimiques, qui favorise les résultats en termes de perte de gras, de prise de masse musculaire, et de gain de condition physique".

Attention : La pratique de la monodiète est restrictive, elle peut entraîner une reprise de poids souvent plus importante que les kilos perdus. Associée à une forme de jeûne, elle peut entraîner des troubles de l'alimentation. Elle entraîne des carences pour de nombreux nutriments : vitamines, acides gras, oligo-éléments, protéines... C'est pourquoi elle ne doit pas être pratiquée plus d'une semaine. Elle doit immédiatement être stoppée en cas de fatigue, de baisse de force ou de déprime.

>> En savoir plus sur la monodiète

Arrêter tous les produits industriels

© Adobe Stock

Les produits industriels sont bourrés de sucres ajoutés, de sel et autres additifs en tout genre néfastes pour la santé. "Notre alimentation a plus changé en 70 ans qu’en trois millions d’années. Il faut manger ce pour quoi on est conçu, c’est-à-dire des produits bruts comme les fruits et légumes, les œufs frais, en privilégiant le bio et le local" explique Erwann Menthéour. Halte aux idées reçues, le fait-maison ne prend pas plus de temps !

Ne pas mélanger féculents et protéines au cours d’un même repas

© Adobe Stock

C’est la règle d’or pour éviter ballonnements, flatulences, ventre qui gonfle et autres désagréments digestifs… La protéine animale se digère dans un milieu acide tandis que l’amidon contenu dans les céréales se digère dans un milieu alcalin. "En les mélangeant, on va donc créer un phénomène de concurrence digestive : la protéine animale va avoir la priorité dans l’intestin, et les céréales vont attendre, fermenter et agresser l’intestin" souligne le spécialiste.

Manger toutes les 3 heures

© Adobe Stock

Le fait de manger (sain bien sûr !) toutes les trois heures active le métabolisme de base. Comme le corps ne manque jamais d’énergie, on n’arrivera pas affamée au prochain repas et on aura envie de prendre soin de soi, de manger des choses saines. "Plus on attend entre les repas, plus on aura envie de se venger sur des aliments gras et sucrés" précise Erwann Menthéour.

Faire des exercices à poids de corps

© Adobe Stock

Squats, pompes, fentes… Les exercices à poids de corps permettent de déverrouiller les cellules graisseuses lors de séances courtes mais très intenses : 28 minutes, trois fois par semaine suffisent. "Quand on tremble, on contrarie son corps, et comme il n’aime pas ça, il met en place un système pour se débarrasser de ce qui l’encombre au plus vite" explique le coach sportif. Et d’ajouter : "au bout de trois semaines, dès lors que l’on maitrise les exercices de base, on peut commencer à engager de la pilométrie, c’est à dire des sauts, des squats jumps, des burpees, qui vont augmenter la perte de gras. En parallèle, on fait 30 à 40 minutes de footing en endurance fondamentale deux fois par semaine. Cela permet d’évacuer les toxines accumulées dans les organes de traitement des déchets que sont peau, foie, poumon, rein et intestins".

5 conseils pour rentrer dans son maillot de bain cet été © Medisite 5 conseils pour rentrer dans son maillot de bain cet été
Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon