Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

4 odeurs du corps qui doivent vous inquiéter

logo de Medisite Medisite 05.07.2018 Medisite
4 odeurs du corps qui doivent vous inquiéter © Medisite 4 odeurs du corps qui doivent vous inquiéter

Aussi désagréables soient-elles, les odeurs corporelles sont, pour la plupart, banales et nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme. Toutefois, si une odeur devient forte ou inhabituelle, il faut y prêter attention car elle est peut-être le signe d'un problème de santé. Haleine, selles, urines, organes intimes... Voici celles qui doivent vous alerter. 

La mauvaise haleine

La mauvaise haleine, autrement appelée halitose, est un phénomène courant qui nous touche tous de temps à autre, notamment lorsqu’on a faim. "Toutes les haleines ont une odeur. C'est lorsqu’elle devient désagréable pour soi et pour les autres qu'elle peut être le signe d'une pathologie sous-jacente" commente Jean-Pierre Rageau.

Le signe de quoi ? Une halitose récurrente peut indiquer une mauvaise hygiène bucco-dentaire, une inflammation ou une infection des gencives, une macération à la surface des amygdales, un écoulement postérieur des fosses nasales, une maladie digestive (gastrite, ulcère d'estomac...), du diabète… "Mais parfois, la mauvaise haleine, c'est dans la tête (halitophobie) !" note le médecin généraliste.

Une forte odeur d’urine

© Adobe Stock

Normalement, l’urine doit être de couleur claire et ne pas avoir d’odeur particulière.

Le signe de quoi ? En cas d’odeur inhabituelle, cela peut être le signe d’une infection urinaire, d’une infection sexuellement transmissible (IST) de type chlamydiae ou d'une prostatite chez l'homme. "Elle peut également être à l’origine d’une infection du rein (pyélonéphrite), ou liée à une prise médicamenteuse (certains antibiotiques...), au climat hormonal (ménopause, grossesse, menstruations...), au diabète ou encore à certains aliments tels que asperges, café, ail, choux de Bruxelles" ajoute le spécialiste.

Une mauvaise odeur vaginale

© Adobe Stock

Le vagin a la faculté de s’auto-nettoyer.

Le signe de quoi ? En cas d’odeur forte et désagréable, on peut d’abord penser à un simple déséquilibre de la flore vaginale qui se traite à l’aide de probiotiques vaginaux. "Peuvent également être en cause une mycose vaginale, une vaginose (infection vaginale), une parasitose génitale, une infection sexuellement transmissible (IST) de type chlamydiae ou gonocoques, voire un corps étranger oublié comme un tampon hygiénique ou petit objet chez la fillette" souligne le Docteur Rageau.

Une odeur de selles nauséabondes

© Adobe Stock

Évidemment, en temps normal, les selles ne sentent jamais très bon. Néanmoins, en cas d’odeur vraiment nauséabonde, mieux vaut consulter.

Le signe de quoi ? Elle peut témoigner d'une malabsorption intestinale, comme dans le cadre d’une intolérance au gluten et de la maladie céliaque, d'une inflammation de la muqueuse intestinale (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, colite spasmodique...), d’une infection intestinale (gastro-entérite ou parasitose intestinale), d'une inflammation du pancréas (pancréatite chronique), ou encore d'un cancer digestif, en particulier si on retrouve du sang dans les selles. Notons qu’une alimentation riche en protéines animales peut aussi rendre les selles nauséabondes...

AUSSI SUR MSN: La "fleur-cadavre" dégage une odeur de viande avariée

Relire la vidéo



Chaque semaine, ne manquez pas le meilleur de l'info!


Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon