Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Ces steaks de thon intoxiquent la population !

logo de Medisite Medisite 10.09.2019 Medisite
Ces steaks de thon intoxiquent la population ! © Medisite Ces steaks de thon intoxiquent la population !

Aux États-Unis, de nombreuses personnes ont développé une intoxication scombroïde après avoir consommé des steaks de thon achetés dans les magasins Kroger.

Plusieurs personnes dans plus d'une douzaine d'États aux USA se sont intoxiquées en mangeant du thon. C’est US Food and Drug Administration qui a annoncé ce risque le 5 septembre dernier afin d’informer les consommateurs de ne pas en acheter.

Des steaks de thon contaminés

Après avoir consommé des steaks de thon albacore à nageoires jaunes provenant des magasins Kroger, de nombreuses personnes sont tombées malades.

La FDA a indiqué aux consommateurs ayant acheté ce produit entre le 29 août et le 14 septembre de “le jeter ou de le ramener en magasin”.

Les magasins Kroger concernés par ces lots de thon sont présents dans les États suivants : Alabama, Arkansas, Géorgie, Illinois, Indiana, Kansas, Kentucky, Michigan, Montana, Mississipi, Nebrasca, Ohio, Caroline du Sud, Tennessee, Virigine-Occidentale.

Depuis cette alerte intoxication, la société Kroger a retiré tous les steaks de thon jaune de ses magasins et a commencé à informer les clients de ce problème.

En cas de doute, cette entreprise de grande distribution recommande d’aller consulter rapidement un médecin.

L'intoxication scombroïde

L’intoxication scombroïde est causée par la consommation de poisson qui n'a pas été correctement réfrigéré ou conservé, ce qui entraîne des concentrations élevées d'histamine dans le poisson. Elle fait partie des intoxications au poisson les plus fréquentes au monde.

Cette intoxication est, dans la plupart des cas, liée à l’ingestion de poissons de la famille des scombroïdés (thons, maquereaux, bonites...) d'où son nom. D’autres poissons tels que le saury japonais, les sardines et les anchois et certains aliments (le fromage, les volailles, certaines viandes) sont aussi incriminés.

Or, c'est une substance contenue dans leurs tissus qui est à l'origine de cette intoxication.

Concrètement, lorsque des poissons, notamment ceux de la famille des Scombridea, commencent à se décomposer, un acide aminé contenu à l'état naturel dans leurs tissus, l'histidine, se transforme en histamine.

À petites doses, l'histamine contribue au fonctionnement adéquat du système immunitaire chez l'être humain. Cependant, elle peut déclencher des réactions allergiques graves chez certaines personnes exposées à de fortes doses.

La présence de concentrations élevées d'histamine indique toujours qu'il y a une décomposition des tissus, même quand elle n'est pas visible. Des quantités toxiques d'histamine peuvent se former avant que le poisson dégage de mauvaises odeurs ou qu'il ait mauvais goût.

Les symptômes se développent généralement de quelques minutes à une heure après l’ingestion de poisson contaminé et ils ressemblent de près à une réaction allergique :

rougeurs de la peau maux de têtes palpitations démangeaisons troubles de la vision crampes diarrhées sensation de brûlure dans la gorge étourdissements enflures du visage nausées éruptions cutanées vomissements

Ces symptômes disparaissent généralement après quelques heures, mais dans certains cas, ils peuvent durer plusieurs jours. Si besoin, les personnes qui souffrent de scombroïdose peuvent prendre des antihistaminiques pour se soigner.

Intoxication scombroïde : que faire pour l’éviter ?

La formation d'histamine dans le poisson dépend de la température à laquelle il est conservé entre le moment où il est pêché et celui où il est consommé. Pour éviter la scombroïdose, il est très important de garder le poisson réfrigéré durant le transport et l'entreposage.

La cuisson ou un autre traitement par la chaleur (comme la mise en conserve ou le fumage) ne peuvent détruire l'histamine.

Achetez des produits de la mer auprès de fournisseurs dignes de confiance pour vous assurer que les produits sont conservés adéquatement au frais. Les employés des détaillants devraient également pouvoir répondre à vos questions en ce qui concerne la fraîcheur.

Si vous croyez présenter des symptômes de scombroïdose, consultez votre médecin.

Publicité
Publicité

Découvrez Medisite.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon