Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Mondial-2018: une cérémonie d'ouverture modeste

logo de Tribune de Genève Tribune de Genève 13.06.2018
Mondial-2018: une cérémonie d'ouverture modeste © (afp) Mondial-2018: une cérémonie d'ouverture modeste

La cérémonie d'ouverture du Mondial détonne pas sa simplicité. Jeudi, on verra Vladimir Poutine et Robbie Williams pour un concert de trente minutes.

Relativement peu de dirigeants étrangers présents et la traditionnelle cérémonie d'ouverture remplacée par un concert sur la Place rouge à la veille du premier match: le coup d'envoi du Mondial-2018 détonne par sa modestie, loin du faste des éditions précédentes.

Est-ce la tristesse de l'affiche entre l'Arabie saoudite (67e du classement FIFA) et la Russie (70e) ou les crises à répétition entre la Russie et les Occidentaux? Toujours est-il que la Coupe du monde de football, dont le coup d'envoi sera donné sur le terrain jeudi (15 heures), détonne par sa simplicité.

Beaucoup de leaders régionaux

Selon le maire de la capitale russe, Sergueï Sobianine, une dizaine de dirigeants étrangers seront aux côtés de Vladimir Poutine et de Gianni Infantino dans les travées du stade Loujniki.

Parmi eux, beaucoup de leaders régionaux comme les présidents kazakh Noursoultan Nazarbaïev, kirghiz Sooronbay Jeenbekov et azerbaïdjanais Ilham Aliev, ou le nouveau Premier ministre arménien Nikol Pachinian, arrivé au pouvoir en mai. Le Premier ministre libanais Saad Hariri et le président rwandais Paul Kagamé sont également donnés présents.

Plus significatif, le Kremlin a annoncé la présence du président de l'Assemblée populaire suprême nord-coréenne Kim Yong Nam, deux jours après le sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong Un, ainsi que du prince héritier d'Arabie Saoudite, Mohammed ben Salmane.

Robbie Williams et Aïda Garifoullina

Sur la pelouse, le spectacle d'avant-match sera également en version réduite. Le format sera «légèrement différent des précédentes éditions. Cette année, la cérémonie sera axée sur des performances musicales et sera bien plus rapprochée du coup d'envoi, juste une demi-heure avant le match», a prévenu la FIFA dans un communiqué.

Un concert de trente minutes, donc, qui verra la «pop star» anglaise Robbie Williams se produire avec la soprano russe Aïda Garifoullina, de l'opéra national de Vienne, présentée comme «l'une des jeunes voix les plus acclamées de Russie».

«J'ai fait beaucoup de choses dans ma carrière, et faire l'ouverture de la Coupe du Monde de la FIFA devant 80'000 fans de football dans le stade et des millions dans le monde entier est un rêve d'enfant», a déclaré le chanteur anglais, fan de foot de longue date, promettant un «spectacle inoubliable».

Quid de Will Smith,?

L'ex-footballeur et double champion du monde brésilien Ronaldo est également annoncé présent, même si on ne s'attend pas à ce qu'il pousse la chansonnette. La FIFA n'a en revanche pas dit un mot sur la présence de Will Smith, auteur avec le Portoricain Nicky Jam et la chanteuse albanaise Era Istrefi de l'hymne officiel du Mondial, «Live it up».

«En même temps, l'action s'étendra au-delà du stade, concernant la ville et la zone autour du stade Loujniki», a toutefois assuré Felix Mikhaïlov, directeur artistique des cérémonies ayant ponctué l'organisation du Mondial-2018, du tirage au sort des qualifications en 2015 à la Coupe des Confédérations en 2017.

Sur la Place rouge

La vraie cérémonie d'ouverture, en fait, aura lieu dès mercredi à 20heures (17H00 GMT) sur la Place rouge, au pied du Kremlin, avec un concert regroupant plusieurs grands noms de la musique classique, du ténor franco-italien Roberto Alagna à la chanteuse d'opéra Anna Netrebko.

Plusieurs milliers de spectateurs sont attendus pour ce concert dont le prix de base des tickets est quand même de 60 euros.

Publicité
Publicité

Plus de Tribune de Genève

Tribune de Genève
Tribune de Genève
image beaconimage beaconimage beacon