Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'actualité du sport Suisse

Aulas passe ses nerfs sur le PSG

logo de Sports.fr Sports.fr 08.11.2018 François Kulawik

Relire la vidéo

Venu jouer le pompier de service à l’issue du match nul face à Hoffenheim (2-2), Jean-Michel s’en est notamment pris, plus ou moins subtilement, au PSG. Encore une fois.

Jean-Michel Aulas était colère après le match nul (2-2) concédé par ses troupes contre Hoffenheim. Le supporter lyonnais mécontent croisé dans le parking du Groupama Stadium peut en attester, le président de l’OL n’hésitant pas à lui lancer quelques amabilités comme en atteste la vidéo diffusée par le Late Football Club.

Mais ce spectateur n’a pas été le seul à faire les frais de la mauvaise humeur de Jean-Michel Aulas. S’il n’a pas manqué, comme son habitude, de défendre son entraîneur, le patron de l’OL a en effet pris pour cible les journalistes et, sans grande surprise, le PSG. Ses attaques ont été plus ou moins discrètes mais visaient à chaque fois le club de la capitale.

Je ne vais pas faire comme le PSG, je ne vais pas pleurer sur toutes les antennes.

Jean-Michel Aulas

“Nous sommes encore deuxièmes de notre groupe de Ligue des champions et je pense qu’il n’y aura pas beaucoup d’autres équipes françaises qui seront qualifiées", a-t-il tout d’abord affirmé pour rappeler que son OL était en meilleure posture que le PSG, troisième de son groupe et sans doute condamné à un sans-faute pour valider son billet pour les huitièmes de finale.

Mais Jean-Michel Aulas n’en avait pas terminé avec le club de la capitale. "Je ne sais pas si vous avez regardé le but d’Hoffenheim, quand Tanguy Ndombele se blesse, le ballon est sorti. Alors je ne vais pas faire comme le PSG, je ne vais pas pleurer sur toutes les antennes. Mais vous ne me reprendrez pas de toute façon si je pleure contre l’arbitrage, contrairement au PSG que vous reprenez partout", a-t-il en effet enchaîné.

Et le président lyonnais d’en remettre une couche, cette fois sur le thème des Football Leaks. "Dans toutes les révélations de la semaine de Football Leaks, Lyon n’apparaît pas, Lyon est propriétaire de son stade…", a-t-il lancé à destination des champions de France. A moins qu’il ne visait Monaco…


© Icon Sport

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'infos : Sports.fr

image beaconimage beaconimage beacon