Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'actualité du sport Suisse

Ballon d’Or: pourquoi Kylian Mbappé peut y croire

logo de RMC Sport RMC Sport 12.10.2018 NC

À la manière de ses sprints, Kylian Mbappé a lancé celui vers le Ballon d’Or depuis la Coupe du monde. S’il semble partir de loin, ses dernières performances monstrueuses, une communication bien orchestrée et les gros rendez-vous à venir entretiennent l’espoir qu’il rafle la mise.

Ballon d’Or: Pourquoi Kylian Mbappé peut y croire © AFP Ballon d’Or: Pourquoi Kylian Mbappé peut y croire

Des performances monstrueuses

Depuis son récital en huitièmes de finale de la Coupe du monde face à l’Argentine (4-3), Kylian Mbappé marche sur l’eau. Il a repris très fort en L1 (8 buts, 3 passes en 5 matchs de L1) en Ligue des champions (2 buts en autant de matches) et poursuivi sur son rythme avec les Bleus (5 buts en 7 matches en comptant l’Argentine). Auteur de 27 buts sur l'année civile (club et sélection compris), il brille dans les rencontres qui comptent (comme celle face à Lyon avec le PSG) et change leur destin presque à lui tout seul. 

Cinq gros rendez-vous avant la clôture des votes

Alors que les votes des journalistes seront clos le 9 novembre prochain, Kylian Mbappé a encore moins d’un mois pour frapper fort. Durant cette période, il aura plusieurs rendez-vous importants dont celui avec la France face à l’Allemagne, mardi en Ligue des nations, qui sera sa dernière occasion de briller en Bleus avant la clôture des votes. Avec le PSG, il aura cinq rendez-vous dont quatre de grande importance: la double confrontation face à Naples en Ligue des champions (le 24 octobre au Parc, le 6 novembre en Italie), le choc à Marseille (le 28 octobre en L1) et une affiche séduisante face à Lille, actuel dauphin des Parisiens, le 2 novembre. Une succession qui commence par une mise en bouche face à Amiens, le 20 octobre. 

Une communication parfaitement rodée

S’il a moins ouvertement fait acte de candidature au Ballon d’or qu’Antoine Griezmann (qui se voit à la même table que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo), Kylian Mbappé mène sa barque avec brio en termes de communication. Sa tête en Une du Time a marqué les esprits mercredi, d’autant plus qu’il a justifié cette exposition par une performance fracassante quelques heures plus tard. Selon Le Parisien, l’interview et la photo ont été réalisées fin août au Parc des Princes en lien avec le PSG. En évoquant son histoire et le versement de ses primes de Coupe du monde (380.000€) à une association, l’ancien Monégasque a aussi marqué des points en termes d'image et auprès du grand public.

La perte de vitesse de Modric à sa rescousse?

Loin d’être catastrophiques, les prestations de Luka Modric au Real Madrid ont baissé d’un cran en même temps que le début de saison compliqué des Merengue. Une petite baisse conjuguée à l’explosion de Kylian Mbappé qui pourrait faire les affaires du Français. Hors terrain, le Croate brille par sa modestie et son parcours remarquable traversé d’embûches entre son statut de réfugié et son physique frêle qui lui a fermé des portes à ses débuts. Son inculpation pour parjure après avoir couvert Zdravko Mamic, son mentor et parrain du football croate, noircit le tableau et avait fait tomber sa cote de popularité au pays. Avant que celle-ci ne remonte en flèche avec la qualification de la Croatie en finale de la Coupe du monde.

Les signes que c’est trop tard

Couverts de louanges par tous les acteurs du monde du football, dont les entraîneurs (qui votent pour le trophée), Kylian Mbappé a un gros écart à combler avec Luka Modric, grand favori pour avoir porté la Croatie en finale du Mondial après avoir contribué au troisième sacre consécutif du Real Madrid en Ligue des Champions. La création du trophée Kopa pour récompenser le meilleur jeune du monde lui semble d’ores et déjà promis. Comme une manière de le faire patienter jusqu’au graal. Le parcours du PSG en Ligue des champions (élimination en 8es de finale) ne plaide pas non plus en faveur. Alors que le trophée distingue aussi le classe et le fair-play du lauréat, son carton rouge face à Nîmes pour son coup de sang contre Teji Savanier est un frein, même s’il parait loin aujourd’hui. 



AUSSI SUR MSN : Kylian Mbappé décrit en sauveur sur les réseaux sociaux

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info: RMC Sport

image beaconimage beaconimage beacon