Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'actualité du sport Suisse

Défier, le No 1? Plus depuis douze ans

logo de 20 minutes 20 minutes 12.10.2018

La Nati n'a plus affronté la meilleure équipe du classement FIFA depuis plus d'une décennie. Il a fallu une heure pour s'en rendre compte...

Des fois, on est en reportage et une idée bête nous traverse l'esprit. «Tiens, je me demande depuis quand la Nati n'a pas défié la meilleure équipe du monde», me suis-je donc interrogé. Et comme bien souvent, quand une question tarabuste, il est impératif d'y répondre.

On croit que c'est facile à l'heure des internets, mais certaines choses restent sans réponse et il faut faire le travail soi-même. A l'ancienne, avec du papier, un stylo et tout. Véridique. Ca a été long et dur, mais on a fini par y arriver, même sans le concours d'un vétéran des suiveurs de la Nati qui n'a pas su nous répondre, à notre grande surprise.

On a donc ouvert les archives du site de l'Association suisse de football et croisé les résultats de la sélection helvète lors de ses rencontres face aux cadors mondiaux, avec les fluctuations des Nos 1 du classement de la FIFA - quoi qu'on puisse penser de cette hiérarchie plutôt du genre arbitraire - qu'on a fini par retrouver, comme toujours, en bonne place sur Wikipédia. C'est dans les meilleurs sites internet qu'on fait les meilleurs papiers...

Ca nous paraissait important, parce que rare. C'est un peu comme si David Goffin défiait Roger Federer aux Swiss Indoors de Bâle du temps de sa splendeur! Bon, là, ce n'est pas de bol, parce que les deux hommes se sont rencontrés il y a moins d'un an dans la cité rhénane au stade des demi-finales et en finale il y a quatre ans… Mais quand même!

Ca s'est souvent joué à peu de choses (juste pas les Pays-Bas en 2011, juste pas l'Espagne en 2010 et juste pas non plus l'Argentine en 2007). On a toutefois fini par trouver. La dernière fois que la Suisse a rencontré les premiers de la hiérarchie mondiale, c'était le Brésil le 15 novembre 2006 à Bâle et les hommes de Köbi Kuhn avaient perdu 1-2, sur des buts de Luisao et Kaka en première période (avec une énorme erreur de Pascal Zuberbühler au passage).

Voilà, ce n'était sans doute pas le papier l'article le plus intéressant du diptyque belgo-islandais, mais je tenais à partager ces longues minutes d'errance pour répondre à une question somme toute ultra-simple. Et puisque j'y étais, je vous ai retrouvé le télégramme de cette rencontre, tellement elle vendait du rêve…

Suisse - Brésil 1-2 (0-2)

Bâle. Parc St-Jacques. 39'000 spectateurs (guichets fermés). Arbitre: Merk (All). Buts: 22e Luisao 0-1. 35e Kaka 0-2. 70e Maicon (autogoal) 1-2.

Suisse: Zuberbühler; Lichtsteiner (85e Inler), Djourou (66e Müller), Senderos, Magnin; Vonlanthen (79e David Degen), Vogel (46e Dzemaili), Cabanas (71e Yakin), Barnetta; Frei, Streller (46e Margairaz).

Brésil: Helton; Maicon, Luisao, Juan, Adriano; Elano (89e Diego), Dudu (91e Carvalho), Fernando (62e Tinga), Kaka; Robinho (62e Ronaldinho), Sobis (70e Ricardo Oliveira).

Notes: la Suisse sans Philipp Degen et Behrami (blessés). Benaglio, Gygax, Huggel et Lustrinelli ne figurent pas sur la feuille de match qui comprend 22 joueurs. Avertissement: 61e Lichtsteiner.

Publicité
Publicité

Plus de 20 minutes

image beaconimage beaconimage beacon