Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'actualité du sport Suisse

CE de Berlin: des regrets pour Cornelia Halbheer

logo de atsats 10.08.2018 wi

Cornelia Halbheer a été éliminée dès les séries du 200 m aux Européens de Berlin. Elle a dû se contenter d'un chrono de 23''63.

Cornelia Halbheer n'ira pas en demi-finales du 200 m © Fournis par SDA Cornelia Halbheer n'ira pas en demi-finales du 200 m

La Zurichoise (25 ans) avait pourtant un coup à jouer vendredi matin. Un chrono de 23''59 lui aurait en effet suffi pour se hisser en demi-finales, alors qu'elle a déjà couru en 23''12 cette année (record personnel). Toujours sur 200 m, Mujinga Kambundji et Sarah Atcho entreront en lice ce soir en demi-finales.

Pas d'exploit pour Dominik Alberto dans les qualifications de la perche. Le Zurichois a échoué à trois reprises devant une barre placée à 5m36, après avoir effacé 5m16 à son deuxième essai. Ses regrets sont moindres: la limite qualificative était de 5m66, et son record personnel se situe à 5m55 (5m35 en 2018).

Les deux relais suisses du 4x400 m ont été éliminés dès les séries à Berlin. Les dames, 5es de la première course en 3'32''86, ont échoué à 0''76 d'une place en finale. Les messieurs ont quant à eux été disqualifiés.

Fanette Humair, Robine Schürmann, Rachel Pellaud et Yasmin Giger n'ont jamais été en mesure de terminer à l'une des trois premières places, directement qualificatives pour la finale de samedi. Et le finish rageur de Yasmin Giger n'a pas suffi pour passer au temps, la Thurgovienne échouant à 0''75 de la dernière relayeuse slovaque.

La disqualification n'est pas trop dure à encaisser pour le relais masculin: Jonas Gehrig, Ricky Petrucciani, Joel Burgunder et le Fribourgeois Charles Devantay avaient terminé au 8e et dernier rang de la première demi-finale, en 3'11''48. "J'ai appris une heure avant la course que je remplacerais Alain-Hervé (Mfomkpa), qui s'est blessé à l'échauffement. Heureusement que je m'étais préparé à courir", a expliqué Charles Devantay avant de connaître la décision des juges.

Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon