Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Jabir Idrissa raconte la censure des journalistes en Tanzanie

Avant la fermeture des deux journaux pour lesquels il travaillait, Jabir Idrissa, pouvait vivre de sa passion et de son métier : le journalisme. Pour avoir enquêté sur les relations ambigües entre le pouvoir tanzanien et les entreprises qui extraient l’or dans le pays, il a perdu son travail.Forbidden Stories l'a rencontré à Zanzibar où il aide désormais son cousin dans un magasin d'habits de seconde main.
image beaconimage beaconimage beacon