En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Musique - Liam Gallagher a eu «des sueurs froides» lors de la reprise de «Don't Look Back In Anger»

logo de Le Parisien Le Parisien 28/06/2017 A.C

Alors que l’interprétation de «Don’t Look Back In Anger» par la Garde républicaine avant France-Angleterre a séduit Noel Gallagher, son frère Liam s’est montré plus réservé sur le sujet.

Le Parisien: Stade de France (Saint-Denis), mardi 13 juin. Avec la Garde républicaine, Jean-Michel Mekil a interprété «Don't Look Back in Anger» devant 80 000 spectateurs. © AFP/FRANCK FIFE Stade de France (Saint-Denis), mardi 13 juin. Avec la Garde républicaine, Jean-Michel Mekil a interprété «Don't Look Back in Anger» devant 80 000 spectateurs.

C’est bien connu, Liam et Noel Gallagher entretiennent des relations particulièrement fraîches et il n’est pas rare que l’un soit généralement en désaccord avec son frère, et inversement. Le groupe Oasis a récemment refait parler de lui à l’occasion du match France-Angleterre au cours duquel l’interprétation de « Don’t Look Back In Anger » par le Garde républicaine, en hommage aux victimes des attentats de Londres et Manchester, avait (presque) fait l’unanimité.

Car si Noel Gallagher était tombé sous le charme de la prestation de Jean-Michel Mekil, au point de l’inviter à l’un de ses prochains concerts, Liam, lui, n’est pas franchement du même avis. Dans un entretien accordé à So Foot, le cadet des Gallagher s’est montré pour le moins cassant à l’endroit du musicien militaire. «J’ai regardé ça, et comment dire… L'intention était bonne, mais ce n'est pas la meilleure version que j'ai entendue, déclare Noel Gallagher. L'interprétation n'était pas terrible. J'ai eu des sueurs froides, j'ai été obligé d'éteindre la télé. J'ai attendu que ce soit terminé, et j'ai maté le match.»

Peu de chances, donc, que Jean-Michel Mekil soit également convié à un concert de Liam Gallagher… «S'il veut venir, il est évidemment le bienvenu, lance le musicien anglais. En revanche, il faudra qu'il laisse sa guitare chez lui. Qu'il se contente de taper dans ses mains et de boire une bière.» Le message est passé.

Publicité
Publicité

Plus d'info: Le Parisien

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon