Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Paris: une sexagénaire retrouvée décapitée, son fils se rend à la police

logo de Le ParisienLe Parisien 17/02/2019 Julien Constant et Christine Henry

Son fils cadet, connu pour souffrir de schizophrénie et qui avait menacé de tuer sa maman, s’est rendu à la police.

Le Parisien: Les pompiers sont intervenus dans cet immeuble de la rue Théophile-Roussel (Paris, XIIe). © LP/Christine Henry Les pompiers sont intervenus dans cet immeuble de la rue Théophile-Roussel (Paris, XIIe).

Le corps d’une femme de 60 ans a été découvert décapité ce dimanche dans son appartement de la rue Théophile-Roussel à Paris (XIIe). Intervenus vers 13h45, les pompiers avaient été appelés un peu plus tôt par l’un des fils de la victime inquiet de ne pas avoir des nouvelles de sa mère.

« Ils sont arrivés vers 13 heures et ont installé une échelle contre la façade de l’immeuble pour s’introduire au 5e étage après avoir cassé la fenêtre », témoigne une riveraine. Ce dimanche les habitants de cet IBM, les ancêtres des HLM, en briques et pierres, construit en 1909 et propriété de la Fondation Rothschild, n’étaient pas au courant de la tragédie. Un officier de police judiciaire en bas de l’immeuble pouvait laisser penser qu’un terrible fait divers s’était noué dans les lieux. Mais en ce dimanche ensoleillé et printanier les familles passaient pour se rendre au square en face sans se douter de la fin tragique de cette femme.

Le fils se rend au commissariat

En effet, une fois dans cet appartement les militaires tombent sur une scène terrible. Des couteaux sont posés autour du corps de la victime. Quelques minutes plus tard, ils découvrent avec effroi que la tête se trouve dans le four.

Le fils cadet connu pour souffrir de schizophrénie, et qui avait menacé de tuer sa maman, était activement recherché par les forces de l’ordre ce dimanche. Il s’est finalement rendu au commissariat d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) en déclarant qu’il venait de tuer sa mère, selon une source policière.

Le corps de la victime a été transporté en début de soirée à l’institut médico-légal (XIIe).

La suite de l’enquête devra déterminer les circonstances exactes de ce terrible passage à l’acte et surtout la responsabilité de son auteur et son état mental. En 2017, la cour d’Assises du Val-d’Oise avait ainsi condamné à douze de réclusion criminelle un homme schizophrène reconnu coupable du meurtre de sa compagne.

AUSSI SUR MSN : Fourgon de police attaqué à Lyon, la vidéo filmée depuis le véhicule

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Téléchargez l'application Microsoft Actualités sur votre appareil iOS ou Android pour suivre l'actualité en tout temps, où que vous soyez.

Publicité
Publicité

Plus d'info: Le Parisien

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon