Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

"Ce serait un bordel" : quand Eric Dupond-Moretti ironisait sur son avenir politique

logo de Femme Actuelle Femme Actuelle 07/07/2020 Louise Beliaeff
"Ce serait un bordel" : quand Eric Dupond-Moretti ironisait sur son avenir politique © Stephane Lemouton / Bestimage "Ce serait un bordel" : quand Eric Dupond-Moretti ironisait sur son avenir politique

Éric Dupond-Moretti a été nommé ministre de la Justice lundi 6 juillet 2020 à la grande surprise des Français. Dans une vidéo datant d'avril 2018, l'avocat battait en brèche l'idée d'entrer en politique...

Acquittator fait son entrée au gouvernement de Jean Castex. Lundi 6 juillet 2020, l'Élysée a annoncé les nouveaux ministres issus du remaniement. Outre Barbara Pompili ou Roselyne Bachelot, Éric Dupond-Moretti fait partie des grandes surprises de ces annonces. Le ténor du barreau est désormais garde des Sceaux, lui qui réfutait totalement cette idée il y a à peine deux ans. Comme le rappellent nos confrères de Gala, en avril 2018, Éric Dupond-Moretti était très clair à ce sujet. "Je suis sûr de refuser. Vous voulez que je vous le signe ?", affirmait-il sans détour face à Audrey Crespo-Mara sur LCI.

FEMME ACTUELLE - "Moi ministre, ça serait le bordel" : quand Eric Dupond-Moretti ironisait sur son avenir politique
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

"Ce serait un bordel..."

L'avocat était, à l'époque, vindicatif : "D'abord, personne ne me proposera et ce serait un bordel... Personne n'aura jamais l'idée saugrenue et invraisemblable de me proposer ça. Et moi, franchement, je ne vais pas accepter un truc pareil. Ce n'est pas mon métier et je n'ai pas les compétences. Je n'aimerais pas faire ça !" Force est de constater qu'Éric Dupond-Moretti peut rapidement changer d'avis.

"C’est un cauchemar !"

Le compagnon d'Isabelle Boulay n'est pas le seul à avoir parlé un peu vite. Roselyne Bachelot, fraîchement promue au ministère de la Culture, n'avait visiblement pas prévu un tel événement. En mai 2020 sur RTL, la mère de Pierre Bachelot avait réagi à l'éventualité qu'elle entre au gouvernement : "Mon Dieu, quel malheur ! Oh non, mais attendez, c’est un cauchemar !". Une réaction franche qui ne laissait planer aucun doute. Et pourtant. Après avoir arrêté la politique en 2012, Roselyne Bachelot fait désormais son grand retour auprès d'Emmanuel Macron.

À lire aussi : Eric Dupond-Moretti en couple : qui est la (célèbre) compagne du nouveau ministre de la Justice ?

Publicité
Publicité

Plus d'info : FemmeActuelle.fr

Femme Actuelle
Femme Actuelle
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon