En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Disparition de Maëlys : les parents de la fillette ont été reçus par les juges d'instruction

logo de Franceinfo Franceinfo 13/09/2017 Franceinfo

Les parents de la petite Maëlys ont pu s'entretenir avec les juges d'instruction en charge de la disparition de la petite fille, mercredi matin, rapporte France Bleu Isère.

© Fournis par Francetv info

Les parents de la petite Maëlys, disparue dans la nuit du 26 au 27 août dernier, ont été reçus, mercredi 13 septembre, par les juges d'instruction en charge de l'affaire, rapporte France Bleu Isère.

Au cours de cet entretien, ils ont raconté comment ils ont vécu la soirée de mariage au cours de laquelle leur fille de neuf ans a disparu, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Ils ont répété à quel point ils avaient trouvé "suspect" le comportement de l'homme mis en examen et écroué pour enlèvement. Selon eux, l'homme de 34 ans, principal suspect dans cette affaire, était trop proche de l'enfant dans la soirée, puis trop indifférent au moment des recherches.

Le suspect proche de Maëlys durant le mariage

Au cours du mariage, cet homme a parlé avec Maëlys à plusieurs reprises, au point que la jeune fille l'aurait désigné à ses parents comme un "copain, un tonton". Puis, lorsque les parents ont appelés au secours, ne retrouvant pas leur fillette, la panique et la confusion ont gagné la salle de mariage.

"Tout le monde a alors un petit peu lancé des recherches", rapporte Maître Fabien Rajon, l'avocat des parents. Tout le monde, sauf le suspect d'après les parents. À ce moment de la nuit, il "ne semble pas vraiment concerné" et n'a d'ailleurs "pas du tout participé" aux recherches, raconte Maître Rajon.

Sur le terrain, les recherches pour retrouver Maëlys vont bientôt s'arrêter. Dans le lac d'Aiguebelette, où le suspect avait l'habitude de se rendre, deux sonars finissent de sonder les derniers mètres carrés du lac.

Publicité
Publicité

PLUS D’INFO : FRANCEINFO

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon