En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Faits divers - Morbihan : un élu FN menacé avec une arme alors qu'il collait des affiches pro-Le Pen

logo de Le Parisien Le Parisien 17/02/2017
Le Parisien: Illustration. Un conseiller régional du Front national a été menacé jeudi à Vannes (Morbihan) avec une arme de poing, qui s'est avérée être une réplique, alors qu'il collait des affiches FN. © LP/Jean Nicholas GUILLO Illustration. Un conseiller régional du Front national a été menacé jeudi à Vannes (Morbihan) avec une arme de poing, qui s'est avérée être une réplique, alors qu'il collait des affiches FN.

Deux personnes ont été interpellées peu après les faits. Un conseiller régional du Front national a été menacé à Vannes (Morbihan) avec une arme de poing, qui s'est avérée être une réplique, alors qu'il collait des affiches, selon une annonce vendredi du parquet de Vannes.

Il était 22h jeudi quand Bertrand Iragne, conseiller municipal, régional et secrétaire départemental FN dans le Morbihan, collait des affiches pour le meeting de Marine Le Pen, le 26 février à Nantes.

La voiture s'arrête à sa hauteur

Une voiture s'arrête à sa hauteur avec deux hommes à son bord. «Le conducteur a braqué une arme sur moi en me disant qu'il allait me buter», raconte l'élu. Les policiers sont intervenus peu après, ainsi que la brigade anticriminalité (BAC).

«Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, a déclaré le procureur de la République de Vannes, François Touron. Deux répliques d'armes, de type pistolet Airsoft, ont été retrouvées dans leur véhicule.» «Même s'il s'agit de répliques, on peut utiliser des objets comme arme par destination et la justice retient la qualification de violences avec armes», a précisé le procureur. Bertrand Iragne a indiqué de son côté avoir déposé plainte.

Publicité
Publicité

Plus d'info: Le Parisien

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon