Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Hollande et Cazeneuve n'ont pas été invités aux commémorations des attentats de janvier 2015

logo de BFMTV BFMTV 12/01/2018 P.L
Bernard Cazeneuve et François Hollande © GEORGES GOBET / AFP Bernard Cazeneuve et François Hollande

De son côté, Manuel Valls se serait lui-même invité aux cérémonies sans y être convié. Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, assure néanmoins qu'"il n'y a pas de volonté d'exclure quiconque".

Ils étaient aux commandes de l’État lors des attaques de janvier 2015 et pourtant… Ni François Hollande, ni Bernard Cazeneuve n’étaient présents lors des cérémonies officielles de commémorations des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, dimanche 7 janvier.

Ces cérémonies, présidées par Emmanuel Macron, se voulaient sobres. L’absence de son prédécesseur s'explique par le fait qu'il n’aurait tout bonnement pas été convié, selon nos confrères du Parisien. "Il l’a bien relevé… Même s’il n’aurait pas pu venir", confie un proche de l’ancien locataire de l’Élysée.

"On m'aurait invité, j'y serai allé"

De son côté, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur au moment des faits, serait lui aussi quelque peu irrité: "On m’aurait invité, j’y serais allé. On ne m’invite pas, je n’y vais pas. C’est comme ça. Je ne fais pas de commentaire car cela n’en mérite pas", a-t-il déclaré. En revanche, l’ancien Premier ministre, Manuel Valls, se serait rendu de lui-même aux commémorations sans y avoir été invité.

À qui la faute? Comme l’explique Le Parisien, c’est la mairie de Paris qui était en charge de l’organisation des cérémonies. Néanmoins, c’est à l’Élysée de superviser les événements auxquels participent le président de la République. Difficile dans ces conditions de savoir qui est à l’origine de cet "oubli".

"Il n'y a pas de volonté d'exclure quiconque"

Ce vendredi à l’issue du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a tenu à clore toute polémique, rappelant que "l’ancien président de la République était présent lors de l’hommage qui a été rendu" mardi dernier pour les événements de l’Hyper Cacher du 9 janvier 2015. Il a indiqué en outre que Manuel Valls et Bernard Cazeneuve étaient eux aussi présents.

"Il n’y a pas de volonté d’exclure quiconque de ces moments où l’État a montré qu’il se tenait, qu’il faisait face aux actes de barbarie et de terrorisme. Donc il n’y a pas vraiment d’autre interprétation à faire que celle-là", a conclu Benjamin Griveaux.  

Reste que ces absences ont été remarquées. D'autant que l'ancien chef de l'État avait assisté aux cérémonies d'hommage des attentats du Bataclan, des terrasses parisiennes et du Stade de France, le 13 novembre dernier.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFMTV

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon