Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

L'état d'urgence décrété pour deux semaines à Beyrouth

logo de Reuters Reuters 05/08/2020

LIBAN-SECURITE-EXPLOSION-ETAT-D-URGENCE:L'état d'urgence décrété pour deux semaines à Beyrouth

L'ÉTAT D'URGENCE DÉCRÉTÉ POUR DEUX SEMAINES À BEYROUTH © Reuters/MOHAMED AZAKIR L'ÉTAT D'URGENCE DÉCRÉTÉ POUR DEUX SEMAINES À BEYROUTH

BEYROUTH (Reuters) - Le gouvernement libanais a décrété mercredi l'état d'urgence pour deux semaines à Beyrouth, au lendemain de l'explosion massive qui a dévasté le port de la capitale libanaise, dont la sécurité a été confiée à l'armée.

Le Conseil supérieur libanais de Défense avait suggéré mardi que l'état d'urgence soit déclaré pour deux semaines à Beyrouth et que l'armée soit chargée d'y assurer la sécurité.

Le conseil des ministres a validé cette recommandation mercredi, selon un communiqué lu par ministre de l'Information lors d'une déclaration télévisée.

Le gouvernement a également chargé les autorités militaires de placer en résidence surveillée l'ensemble des personnes impliquées depuis 2014 dans la gestion de l'entrepôt du port de la capitale où les milliers de tonnes de nitrate d'ammonium (un produit chimique utilisé pour fabriquer des engrais mais aussi des explosifs) stockés depuis six ans ont explosé mardi.

Le nombre de personnes susceptibles d'être concernés n'était pas connu dans l'immédiat et, selon des sources ministérielles, ils seront maintenus en résidence surveillée par l'armée jusqu'à ce que les responsabilités soient établies.

Le déblocage d'une enveloppe exceptionnelle de 100 milliards de livres libanaises a également été validé pour faire face à cette crise.

Ce montant correspond à environ 56 millions d'euros au vu du taux de change officiel, mais représente en réalité environ 11 millions d'euros en se fondant sur les taux de change moyens observés sur le marché parallèle au cours des jours ayant précédé l'explosion de mardi.

(Ghaida Ghantous et Ellen Francis; version française Myriam Rivet, édité par)

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon