Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

La mère de Vincent Lambert organise un rassemblement ce dimanche devant le CHU de Reims

logo de BFMTV BFMTV 19/05/2019 Liv Audigane avec AFP

Viviane Lambert appelle ses soutiens à la rejoindre ce dimanche à 15 heures devant le CHU de Reims, afin de protester contre l'arrêt des soins annoncé de son fils Vincent.

Un membre du comité pour la prolongation des soins de Vincent Lambert devant le CHU de Reims, le 23 juillet 2015. (Photo d'illustration) © François Nascimbeni - AFP Un membre du comité pour la prolongation des soins de Vincent Lambert devant le CHU de Reims, le 23 juillet 2015. (Photo d'illustration)

La semaine à venir pourrait amener l'épilogue d'une des plus importantes affaires d'éthique et de société de ce début de XXIe siècle: l'arrêt des soins de Vincent Lambert, hospitalisé depuis 11 ans après un accident de la route.

C'est aussi l'histoire d'un déchirement familial: d'un côté les parents, Viviane (73 ans) et Pierre (90 ans), fervents catholiques, ainsi qu'un frère et une soeur, veulent le maintenir en vie; de l'autre l'épouse de Vincent, Rachel, six frères et soeurs et son neveu François dénoncent un acharnement thérapeutique.

Car le patient de 42 ans est, selon une dernière expertise, "dans un état végétatif chronique irréversible". Le 24 avril 2019, le Conseil d'Etat a déclaré que la décision d'arrêt des soins prise par le médecin "ne peut être tenue pour illégale".

"Je serai dès 15 heures devant l'hôpital de Reims"

Dans un dernier élan avant l'arrêt des soins (arrêt des machines d'hydratation et d'alimentation, sédation et prise d'analgésiques), les parents de Vincent Lambert ont fait appel au président de la République et au grand public.

Sa mère Viviane Lambert organise ce dimanche un rassemblement devant le CHU de Reims, où son fils est hospitalisé. "Vous êtes nombreux à me demander: qu'est-ce qu'on peut faire?", écrivait-elle mardi dernier.

"Ce dimanche 19 mai , je serai dès 15 heures devant l’hôpital de Reims, pour les supplier de continuer à hydrater et nourrir Vincent", commence-t-elle. Elle enjoint ses soutiens à "l'accompagner" s'ils le "souhaitent".

"Il faut garder espoir jusqu'au bout et expliquer à tout le monde que Vincent n’est pas en fin vie, il est handicapé!", soutient Viviane Lambert. Saisi par ses avocats, le Défenseur des droits a déclaré vendredi qu'il ne lui "appartenait pas" de trancher le débat.

AUSSI SUR MSN : Vincent Lambert : vers une légalisation de l'euthanasie ? 

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFMTV

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon