En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Nouvelles restrictions pour les vols vers les États-Unis

logo de Le Figaro Le Figaro 20/03/2017 Le figaro.fr
figarofr: Cette nouvelle directive concernerait, entre autres, les ordinateurs portables, les tablettes numériques, les liseuses numériques, les appareils photos... © Matej Kastelic/kasto - Fotolia Cette nouvelle directive concernerait, entre autres, les ordinateurs portables, les tablettes numériques, les liseuses numériques, les appareils photos...

Les autorités américaines ont demandé aux compagnies aériennes de treize pays d'interdire en cabine les appareils électroniques plus gros qu'un téléphone cellulaire.

Selon le quotidien britannique The Guardian, les autorités américaines ont émis de nouvelles règles auprès des compagnies aériennes leur demandant d'interdire les passagers en provenance de treize pays d'embarquer avec eux tout appareil électronique plus gros qu'un téléphone portable. Cela concernerait, entre autres, les ordinateurs portables, les tablettes numériques, les liseuses numériques, les appareils photos...

Cette nouvelle directive aurait été émise aujourd'hui par la Transportation Safety Administration (TSA), l'autorité américaine de sécurité des Transports, sous forme d'un e-mail décrit comme «confidentiel» auprès des compagnies aériennes concernées par la nouvelle mesure. Tous les appareils électroniques visés ne pourront voyager en cabine et devront être vérifiés avant l'embarquement. La TSA ne précise toutefois pas si cette restriction doit s'appliquer aux membres d'équipage.

L'Arabie saoudite et la Jordanie sont sur la liste noire. La liste complète des pays concernés n'a toutefois pas été divulguée aux compagnies qui ont reçu l'e-mail. Ces dernières ont 96 heures pour se conformer à cette nouvelle réglementation. Le Department of Homeland Security, l'équivalent de notre ministère de l'Intérieur, s'est refusé à confirmer ou à infirmer l'existence de cette circulaire.

Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon