Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Paris: en route pour la fashion Week, elle se fait dérober trois millions d'euros de bijoux

logo de RMC RMC 29/09/2022 Guillaume Biet

Ça n'est pas la première fois que cela arrive à cet endroit. Une cheffe d’entreprise brésilienne qui venait d'arriver à Paris pour la fashion week, a été victime d'un vol dans le VTC qui l'emmenait à son hôtel. Sacs à main et bijoux ont été volés. Total estimé du butin: trois millions d'euros, selon Le Parisien.

Les faits se sont produits à l'entrée du périphérique (photo d'illustration). © Lionel Bonaventure - AFP Les faits se sont produits à l'entrée du périphérique (photo d'illustration).

C'est un vol ultra rapide et ciblé dont a été victime une cheffe d’entreprise brésilienne qui travaille dans les cosmétiques de luxe, lundi 26 septembre 2022, sur une bretelle d'accès au périphérique parisien.

Présente dans la capitale pour la fashion week, qui a lieu du 26 septembre au 4 octobre, elle venait de sortir de l'aéroport. Avec trois collaboratrices, elles montent dans un VTC à Roissy, pour rejoindre leur hôtel.

Butin estimé à trois millions d'euros

À l'approche du périphérique, leur véhicule se retrouve coincé dans les embouteillages, comme c'est souvent le cas à 10h30 du matin. C’est là que les voleurs passent à l’action: deux malfaiteurs à scooter surgissent et brisent les vitres du véhicule.

La cheffe d'entreprise et les collaboratrices avaient, avec elles, leur sac à main de luxe et une malle renfermant des pièces de joaillerie. Tout a été volé. Les sacs ont été estimés à 40.000 euros et les précieux bijoux, à trois millions d'euros, selon Le Parisien.

Une technique répandue

Une enquête, ouverte par le parquet de Bobigny a été confiée à la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire parisienne, vu le montant du préjudice.

Ça n'est pas la première fois que de tels vols ont lieu à cet endroit. En novembre 2016, deux Qataries avaient été braquées sur l'A1, le butin était estimé à cinq millions d'euros. Les voleurs ciblent régulièrement des personnes qui transportent des objets ou des bijoux de grande valeur.

Publicité
Publicité
Publicité
image beaconimage beaconimage beacon