Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Qui se cache derrière la marche anti-gilets jaunes du 27 janvier ?

logo de L’Obs L’Obs 11/01/2019 L'Obs

Les "Foulards rouges" veulent en finir avec les "débordements, incivilités, agressions et délits" des "gilets jaunes".

Les "Foulards rouges" veulent en finir avec les "débordements, incivilités, agressions et délits" des "gilets jaunes". © Copyright 2019, L'Obs Les "Foulards rouges" veulent en finir avec les "débordements, incivilités, agressions et délits" des "gilets jaunes".

Organiser la riposte face aux "gilets jaunes". Tel est l'objectif de Laurent, ingénieur toulousain, et de Théo Poulard, boulanger breton. Les deux hommes préparent la "Marche républicaine des libertés", le 27 janvier à Paris, pour en finir avec les "débordements, incivilités, agressions et délits" des "gilets jaunes".

C'est Laurent, ingénieur dans l'industrie, - il préfère qu'on ne publie pas son nom -, qui a eu l'idée de lancer cette mobilisation. Choqué par les violences des manifestations des samedis précédents, lors des actes 2, 3 et 4 du mouvement, il a d'abord cru à un apaisement après avoir entendu les mesures annoncées, le 10 décembre, par Emmanuel Macron pour répondre aux "gilets jaunes". Au "Monde", qui l'a interrogé, il a raconté avoir été ulcéré lorsqu'il a entendu les "gilets jaunes" interviewés sur les ronds-points dire que le président n’avait rien fait. "Mettre 10 milliards d’euros sur la table, ce n’est pas rien !", s'est-il indigné.  

Fusion d'initiatives

Il crée alors une page Facebook, intitulée "Gilets jaunes, maintenant ça suffit !", qu’il rebaptise très vite : "STOP. Maintenant ça suffit". Puis il lance un appel à manifester en soutien à Emmanuel Macron, qu’il diffuse à Noël auprès de son réseau macroniste  - il a adhéré à En marche ! pendant la campagne présidentielle et reste sympathisant LRM.

Un autre groupe Facebook, "Foulards rouges : riposte face aux gilets jaunes", créé fin novembre, le repère. Animée par Théo Poulard, ouvrier dans une boulangerie près de Quimper (Finistère) et vice-président des "Foulards rouges", constitués en association, cette page Facebook compte aujourd’hui plus de 36.000 membres. 

Les "Foulards rouges", en référence au symbole des fêtes de Bayonne,  proposent à Laurent de fusionner leurs initiatives, en insistant sur un point : que la manifestation ne soit pas en soutien à Emmanuel Macron, mais à la République. Laurent accepte aussitôt. 

Eviter des affrontements avec des "gilets jaunes"

"Il faut que ça puisse toucher un maximum de personnes, chez nous il y en a de tout bord", explique Théo Poulard. "Les 'gilets jaunes' demandent la destitution du président, la remise en question d’un vote démocratique. On ne peut pas accepter cela", insiste-t-il. 

"La parole a été donnée aux 'gilets jaunes', mais pas à l'autre partie du peuple. On est d'accord qu'il y a des inégalités sociales, mais ça ne se résout pas comme ça du jour au lendemain. Ce n'est pas en bloquant le pays que la situation économique va se résoudre", explique-t-il devant les caméras de M6.

La Marche républicaine des libertés est prévue dimanche 27 janvier à Paris. Sur RTL, le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, a indiqué que des membres du gouvernement pourraient y participer. Théo Poulard assure qu’un solide service d’ordre sera en place pour éviter des affrontements avec des "gilets jaunes", alors que la bataille fait déjà rage sur les réseaux sociaux : les "foulards rouges" y sont qualifiés de "collabos", de "petits-fils de Pétain".

Mais d'ici là les "foulards rouges" devront régler un autre problème. Plusieurs associations écologistes ont elles aussi, ce jour-là, choisi la place de la République pour manifester sur le climat. Pour l'instant, aucun des deux mouvements ne veut décaler son événement. La préfecture de Paris doit trancher dans les prochains jours.


AUSSI SUR MSN : "Gilets jaunes" : quel dispositif pour l'acte IX

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info : L'Obs

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon