En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Situation «très inquiétante» en Gironde où plusieurs incendies sévissent

logo de Le Figaro Le Figaro 21/04/2017 Le figaro.fr, AFP Agences, Reuters AP

Des moyens importants sont déployés ce vendredi pour lutter contre des incendies de forêts dans le Médoc, à une soixantaine de kilomètres au nord de Bordeaux.

figarofr: Jeudi 20 avril à Cissac-Médoc. © MEHDI FEDOUACH/AFP Jeudi 20 avril à Cissac-Médoc.

Près de 1000 hectares de forêt ont été détruits dans plusieurs incendies en Gironde, dont 900 hectares dans un violent foyer à Cissac-Médoc à une soixantaine de kilomètres au nord de Bordeaux, contre lequel les pompiers continuaient de lutter vendredi matin.

Un porte-parole des pompiers a indiqué à Reuters que «la situation (était) très inquiétante», l'incendie de Cissac-Médoc n'étant pas fixé alors que les conditions météorologiques sont défavorables, avec un vent soutenu et une végétation très sèche. Selon un journaliste de Sud-Ouest, ce foyer est toutefois circonscrit.

L'incendie, qui s'est déclaré jeudi après-midi, touche désormais trois autres communes (Saint-Laurent-Médoc, Saint-Germain-d'Esteuil, Hourtin), ont indiqué les pompiers.

Vendredi matin, plus de 250 soldats du feu étaient à pied d'oeuvre. Quatre Canadair, impliqués dès jeudi, devaient reprendre leurs rotations, a précisé à l'AFP le commandant Eric Roy. «Les vents sont un peu plus faibles, mais il n'y a pas eu d'humidité pendant la nuit, pas de rosée. A part la température qui a baissé, il n'y a rien eu pour limiter la propagation du feu. Ce n'est pas la situation idéale», a expliqué l'officier. Vendredi, les températures pourraient atteindre 21 degrés dans l'après-midi et les vents se renforcer.

Aucun blessé n'a été à déplorer pendant la nuit. Jeudi, une femme pompier de 36 ans a été légèrement brûlée au visage et à une jambe. Elle a été hospitalisée au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bordeaux. Dans l'après-midi, deux autres pompiers avaient été très légèrement atteints, incommodés par un coup de chaud, tandis que deux véhicules du SDIS avaient été détruits par les flammes. Une trentaine de personnes vivant dans des habitations isolées ont été évacuées jeudi par précaution. Trois routes départementales ont été coupées.

D'autres incendies se sont déclarés jeudi, notamment à Saint-Magne, à 45 kilomètres au sud de Bordeaux. A Lesparre dans le Médoc, 3 hectares de pins ont également brûlé ainsi qu'un hectare à Blanquefort, près de Bordeaux. Dans la nuit de jeudi à vendredi, un nouvel incendie a également été signalé à Mérignac.

Publicité
Publicité

Plus d'info : le figaro.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon