En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

SNCF : 4.000 passagers bloqués à Nice et Marseille à cause d'un incendie à Aubagne

logo de L’Obs L’Obs 20/08/2017 L'Obs

Après une nuit passée à bord des trains ou sur des lits de camps, ils attendent toujours d'être fixés sur leur sort.

Environ 1.700 passagers se sont retrouvés bloqués en gare de Marseille. Photo d'illustration. © Copyright 2017, L'Obs Environ 1.700 passagers se sont retrouvés bloqués en gare de Marseille. Photo d'illustration.

La ligne Cassis-Marseille est actuellement impraticable en raison d'un incendie attisé par le mistral à hauteur d'Aubagne, qui a ravagé près de 240 hectares de forêt. Des flammes sont passées sur les voies ferrées. En conséquence, des milliers de voyageurs ont du passer la nuit bloqués dans différentes gares du sud-est, de Nice à Toulon en passant par Marseille. Après une nuit passée à bord des trains ou sur des lits de camps, ils attendent toujours d'être fixés sur leur sort. 


"L'incendie n'est pas totalement fixé. Les pompiers sont toujours en action, le trafic est toujours suspendu pour raisons de sécurité", a déclaré ce dimanche matin la SNCF sur son compte Twitter

 Des voyageurs toujours bloqués 

Sur France Info, plusieurs passagers racontent ce dimanche matin leur nuit cauchemardesque. Ils étaient environ 1.700 voyageurs à se retrouver bloqués à Toulon et 1.700 à Marseille. A Nice, ce sont 370 personnes qui ont été contraintes de passer la nuit en gare, selon la protection civile des Alpes-Maritimes. 

Au quotidien régional "La Provence", la SNCF précise :

"Les pompiers nous ont demandé de couper l'électricité pour qu'il puisse efficacement attaquer le feu. Et, il faut savoir que les flammes ont traversé les voies, ce qui fait que la ligne est sans doute endommagée."

Pour l'heure, la SNCF conseille aux voyageurs de reporter leur voyage, si possible.

C.C. 

Publicité
Publicité

Plus d'info : L'Obs

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon