Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Bure: un opposant condamné à 3 mois de prison ferme

logo de BFMTV BFMTV 13/11/2018 B.L. avec AFP
Bure: un opposant condamné à 3 mois de prison ferme © PHILIPPE HUGUEN / AFP Bure: un opposant condamné à 3 mois de prison ferme

Mardi, un opposant au projet d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure a été condamné à trois mois de prison ferme.

Un opposant au projet d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure (Meuse) a été condamné mardi à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Bar-Le-Duc pour avoir insulté et menacé des gendarmes mobiles en avril, a-t-on appris auprès du parquet.

Insultes et menaces 

Raphaël Jay, 22 ans, avait insulté et menacé les gendarmes en poste entre la Maison de résistance, lieu de vie des opposants, et la mairie, à Bure. En état d'ébriété et le visage dissimulé, il était sorti de l'habitation avec une dizaine de personnes pour "taquiner" les forces de l'ordre.

La peine prononcée à son encontre est conforme aux réquisitions du procureur Olivier Glady, qui avait souligné lors de l'audience le 16 octobre que les gendarmes étaient soumis quotidiennement à ce type d'actes lors de leurs patrouilles de surveillance entre Bure et Mandres-en-Barrois.

Projet Cigéo

Les deux communes sont concernées par le projet Cigéo, mené par l'Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra), qui vise à enfouir à 500 m sous terre les déchets les plus radioactifs ou à vie longue du parc nucléaire français et suscite une farouche opposition de plusieurs organisations et lanceurs d'alerte.

Un autre opposant, âgé de 31 ans, a écopé d'une peine de 3 mois de prison avec sursis pour avoir insulté et craché sur un gendarme en septembre.

Le tribunal s'est en revanche montré plus clément avec un homme de 27 ans, relaxé, et avec trois autres opposants, condamnés à des amendes allant de 150 à 1.350 euros alors que des peines de trois mois de prison avec sursis avaient été requises à leur encontre pour divers outrages et insultes.

Le gouvernement a lancé fin septembre une consultation publique sur la gestion des matières et déchets radioactifs sur le territoire français.



AUSSI SUR MSN : Déchets nucléaires à Bure : il y aura un autre débat public sur l'avenir du site

Relire la vidéo

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFMTV

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon