En utilisant ce service et le contenu associé, vous acceptez l’utilisation des cookies à des fins d’analyse, de publicités et de contenus personnalisés.
Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

A Portland, la mairie propose aux habitants de loger les SDF dans leur jardin

logo de BFMTV BFMTV 20/03/2017 M.P

À Portland dans l'Oregon, près de 4.000 personnes dorment tous les soirs dans les rues ou dans des centres d'hébergement d'urgence. Pour répondre à cette situation qui ne cesse de s'aggraver, la municipalité a lancé un projet inédit aux Etats-Unis destiné à encourager les propriétaires à héberger des personnes sans domicile fixe... dans leur jardin. Le projet, appelé "Une maison pour tous", prévoit que tous les propriétaires volontaires reçoivent gratuitement une petite maisonnette, qui sera installée dans leur jardin.

  © Fournis par BFMNews

Chaque famille qui aura hébergé une personne pendant plus de cinq ans pour ensuite garder la petite maison dans son jardin pour l'utiliser à des fins personnelles ou la louer. Déjà plus de deux cents propriétaires se sont enregistrés en ligne pour obtenir des renseignements. 

300 unités bientôt mises en place

La première phase de ce projet sera testée dès cet été avec au moins quatre familles qui seront installées dans des petites maisons de 18,5 m2. Chaque maisonnette coûte environ 75.000 dollars selon le site de Katu News et sera financée par des fonds publics et des donations privées. Si ce programme pilote fonctionne bien, 300 unités pourront être mises en place.

Mary Li, l'une des responsables du projet, explique dans Katu News que ce projet permet aussi de changer "la vision négative que l'on peut avoir des personnes sans domiciles".

Les personnes accueillies seront sélectionnées au préalable et devront signer l'équivalent d'un contrat de location auprès des propriétaires volontaires. Elles recevront également une aide, déjà prévue par le comté de Multnomah où se trouve Portland, et devront payer 30% du loyer elles-mêmes.

"Trop de familles et d'enfants dans les centres d'hébergement"

Le nouveau maire veut que ce genre de programme remplace les "villages de tentes" qui ont émergé dans plusieurs quartiers de la ville ces dernières années. "Ce projet est important [...] parce que dans les centres d'hébergement, nous avons beaucoup trop de familles et d'enfants. Nous voulons les installer dans des logements stables aussi rapidement que possible" a-t-il expliqué à Associated Press. 

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFMTV

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon