Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Brexit : Theresa May va faire une « offre audacieuse »

logo de BFM Business BFM Business 19/05/2019 Sandrine Serais
Brexit : Theresa May va faire une
« offre audacieuse » © BFM Business Brexit : Theresa May va faire une « offre audacieuse »

La Première ministre britannique Theresa May se prépare à faire une « offre audacieuse » aux élus. Une dernière tentative pour leur faire accepter son accord de sortie de l'Union européenne.

Theresa May ne baisse pas les bras. La Première ministre britannique entend présenter devant les élus, au début du mois prochain, sa nouvelle proposition, assortie de certains changements dans l'espoir de rassembler une majorité en sa faveur. Annonce faite ce dimanche dans une tribune publiée dans le Sunday Times.     

Quatrième et dernière chance pour la première ministre. Les députés ont déjà rejeté trois fois l'accord sur le Brexit négocié par Theresa May avec l'Union européenne. Trois rejets qui ont entrainé le report de la date de départ du 29 mars au 12 avril puis au 31 octobre.

    

Theresa May reste toutefois optimiste: « Je crois toujours qu'il est possible d'obtenir une majorité au Parlement pour une sortie avec un accord ». La cheffe du gouvernement assure que le texte qui sera soumis aux élus est une « offre nouvelle et audacieuse » avec un « package amélioré de mesures, capable d'obtenir le soutien » du Parlement.

    

L'opposition travailliste a jeté l'éponge. Le labour a rompu vendredi les discussions avec la Première ministre britannique destinées à trouver une solution pour mettre en oeuvre le Brexit. Les discussions sont « allées aussi loin que possible» compte tenu de « la faiblesse et de l'instabilité croissantes » du gouvernement conservateur, a écrit le chef du Labour Jeremy Corbyn dans une lettre à Theresa May.

    

A l'issue d'une rencontre cette semaine avec Jeremy Corbyn, la Première ministre avait annoncé qu'elle se risquerait à un nouveau vote début juin. Les députés devront se prononcer sur un projet de loi sur le Brexit qui fixera les modalités législatives du divorce, et non sur l'accord lui-même. « Lorsque les députés voteront, ils seront confrontés à un choix très clair: voter pour concrétiser le Brexit ou se dérober à nouveau », avait déclaré vendredi Theresa May.

Theresa May sur le départ

Une cheffe de gouvernement désormais sommée par son parti de préparer son départ. Que les députés adoptent ou rejettent ce projet de loi, Theresa May devra se préparer à céder les rênes. Elle avait promis en mars de démissionner si son accord était adopté, mais sans préciser de date.

Le Labour défend le maintien dans une union douanière européenne, qui instaure une politique douanière et commerciale commune, alors que Theresa May a toujours affirmé vouloir en sortir pour permettre à son pays de conclure librement des accords commerciaux avec des pays tiers.

    

Les travaillistes n'excluent pas la tenue d'un second référendum afin d'éviter une sortie sans accord.   

AUSSI SUR MSN : Brexit : pas d'accord entre conservateurs et travaillistes 

VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE

Téléchargez l'application Microsoft News pour Android ou iPhone, et soyez ainsi toujours au courant de l'actualité.

Publicité
Publicité

Plus d'info: BFM Business

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon