Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Donald Trump va-t-il déclencher "la plus grande guerre commerciale de l'histoire"?

logo de leJDD leJDD 11/07/2018 Thomas Liabot
Les Etats-Unis vont imposer de nouvelles taxes sur les importations chinoises. Si l'escalade se poursuivait, la croissance mondiale serait menacée. © Reuters Les Etats-Unis vont imposer de nouvelles taxes sur les importations chinoises. Si l'escalade se poursuivait, la croissance mondiale serait menacée.

Les États-Unis vont imposer de nouvelles taxes sur les importations chinoises. Si l'escalade se poursuivait, la croissance mondiale serait menacée.

Le ton est encore monté d'un cran entre les États-Unis et la Chine. Déjà accusé de vouloir déclencher "la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique" après avoir imposé des droits de douane sur des dizaines de milliards de dollars de produits chinois la semaine dernière, Washington a dressé mardi soir une nouvelle liste de produits chinois qui seront taxés dès septembre. Les deux pays se rendent coup pour coup et Pékin a annoncé mercredi qu'il serait forcé de prendre des mesures de représailles. Une escalade qui, ajoutée aux autres mesures protectionnistes prises par les États-Unis contre l'UE notamment, pourrait avoir de lourdes conséquences sur l'économie mondiale.

Cette nouvelle passe d'armes entre les États-Unis et la Chine a été très mal accueillie par les marchés. Toutes les bourses asiatiques ont en effet flanché mercredi. La Bourse de Shanghai a fortement chuté (-1,76%), tout comme celles de Hong Kong (-1,29%) et de Tokyo (-1,19%). "Le marché ne s'attendait pas à ce que le deuxième lot de droits de douane arrive si vite et cela a entamé la confiance des investisseurs", a expliqué à l'AFP Zhang Gang, un analyste de Central China Securities. Ce week-end lors des rencontres économiques d'Aix, plusieurs spécialistes ont également fait part de leurs inquiétudes.

Le risque de l'escalade

"Le danger", c'est qu'on entre dans une logique de "'oeil pour oeil, dent pour dent', jusqu'à ce qu'on se fasse vraiment mal des deux côtés", a expliqué Olivier Blanchard, chercheur au Peterson Institute et ex-économiste en chef du Fonds monétaire international. Pour Philippe Aghion, professeur au Collège de France, cette séquence "va plomber la croissance mondiale, sans doute pendant plusieurs années" : "Il ne s'agit pas d'être catastrophiste, mais clairement, les perspectives ne sont pas bonnes". "On est dans une escalade : chaque marche de rétorsion est plus élevée", s'est inquiétée de son côté Agnès Bénassy-Quéré, professeure à l'École d'économie de Paris. Or une guerre commerciale, "c'est un jeu à somme négative. Tous les pays y perdent".

En 2002, le président George W. Bush avait imposé des taxes sur l'acier qui étaient restées effectives pendant 18 mois. Au cours de cette période, quelque 200.000 emplois américains avaient pâti de cette mesure protectionniste, rappelaient les économistes d'Oxford Economics il y a quelques mois. Le Fonds monétaire international (FMI) a maintes fois prévenu depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche que toute tentation protectionniste menacerait l'embellie planétaire.

Plusieurs sociétés américaines déjà touchées

Pour l'heure, ce sont surtout les économies chinoises et américaines qui vont être touchées. Les cultivateurs de soja américains, qui vont subir de plein fouet les mesures de rétorsion imposées par Pékin, sont très inquiets. Mercredi, Donald Trump a tenté de les rassurer : "Je me bats pour des règles équitables pour nos agriculteurs, je vais gagner!", a-t-il tweeté.

D'autres conséquences négatives sont apparues très vite, notamment après l'instauration des taxes européennes en riposte aux mesures protectionnistes de Donald Trump sur l'acier et l'aluminium. Harley-Davidson a annoncé fin juin que ses motos destinées à être vendues en Europe ne seraient plus produites aux États-Unis, dans le but d'éviter un surcoût pour le client de 2.200 dollars environ. Le fabricant automobile Tesla est lui impacté par les taxes chinoises : ses prix vont augmenter de 20% sur place, où la société d'Elon Musk réalise 17% de son chiffre d'affaires.

Vers une crise similaire à 2008?

Pour beaucoup d'économistes, la menace d'un ralentissement généralisé de la croissance mondiale deviendrait réalité si Donald Trump mettait ses menaces à exécution, en instaurant des taxes de 25% sur les importations de voitures européennes. "Si ces mesures sont mises en oeuvre, la guerre commerciale enclenchée par Donald Trump entrera dans une autre dimension", prévient Philippe Aghion, cité par l'AFP. "La question de l'automobile, ce sera l'heure de vérité", abonde Ludovic Subran, chef économiste chez Euler Hermes.

Dans une note remise début juillet à Matignon, le Conseil d'analyse économique (CAE) a estimé qu'une guerre commerciale "totale" ferait perdre 3 à 4 points de PIB aux États-Unis, à la Chine et à l'Europe de manière permanente.



AUSSI SUR MSN : Menaces protectionnistes: quels impacts sur les matières premières ?

Relire la vidéo
VIDÉO SUIVANTE
1
Annuler
Vidéos suggérées
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE


Chaque semaine, ne manquez pas le meilleur de l'info!


Dans un tel cas de figure, il estime que les échanges entre la France et le reste du monde hors Union européenne s'effondreraient de 42%, avec un impact comparable à celui de la crise de 2008.

Publicité
Publicité

Plus d'info : Le Journal du Dimanche.fr

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon