Vous utilisez une ancienne version de votre navigateur. Veuillez utiliser une version prise en charge pour bénéficier d’une meilleure expérience MSN.

Faits divers - Nigeria : au moins douze morts dans l'attaque d'une église

logo de Le Parisien Le Parisien 06/08/2017 Le Parisien avec AFP

Les fidèles ont été tués par balles. Le bilan pourrait s'alourdir.

Le Parisien: Illustration. Une personne blessée est transportée à l'hôpital après une attaque contre des chrétiens à Kano (Nigeria) en avril 2012. © AFP/AMINU ABUBAKAR/ Illustration. Une personne blessée est transportée à l'hôpital après une attaque contre des chrétiens à Kano (Nigeria) en avril 2012.

Au moins douze personnes ont été tuées dimanche par un ou plusieurs hommes lors de l'attaque d'une église du sud-est du Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique. L'attaque s'est produite dans l'église catholique Saint-Philippe-d'Ozubulu, près d'Onitsha, à 300 km à l'est de Lagos, la capitale économique du Nigeria.

«Pour le moment nous avons douze personnes mortes qui reposent à la morgue et d'autres qui reçoivent des soins médicaux», a affirmé un responsable de l'hôpital universitaire Nnamdi Azikiwe de Nnewi, où les victimes ont été transférées. Plusieurs fidèles ont reçu des blessures par balles, a ajouté ce responsable, sans en préciser le nombre, ni la gravité des blessures.

Des témoignages divergents sur le nombre d'attaquants

Le chef de la police de l'Etat d'Anamba, Garba Umar, a indiqué de son côté que la fusillade n'était due qu'à un seul homme armé. «D'après les éléments en notre possession, il est clair que la personne qui a mené cette attaque était un résident local», a-t-il assuré.

«D'après ce que nous savons, un homme armé vêtu de noir et la tête couverte d'une casquette est entré dans l'église durant l'office de 6 heures à l'église catholique Saint-Philippe, s'est dirigé dans une direction précise et a ouvert le feu», selon le chef de la police.

«Après avoir ouvert le feu sur sa cible, il a continué à tirer, tuant et blessant plusieurs fidèles», a poursuivi le policier sans apporter de bilan des victimes. Selon lui, une poursuite a été lancée par les forces de l'ordre pour retrouver le tireur qui a pris la fuite. Selon des témoins, le nombre des victimes pourrait atteindre la vingtaine et les assaillants étaient au moins cinq.

«J'étais sorti de l'église pour me détendre quand j'ai entendu des coups de feu et des cris et vu des gens entrer en courant dans le bâtiment», a affirmé un de ces témoins, Chukwuma Emeka.

Une série d'attentats ont endeuillé la communauté chrétienne, particulièrement entre 2009 et 2012.

Publicité
Publicité

Plus d'info: Le Parisien

Publicité
image beaconimage beaconimage beacon